La demande de gaz devrait croître de 50% d'ici 2030 / Shell

jeudi 22 avril 2010 12h41
 

PARIS, 22 avril (Reuters) - Le demande mondiale de gaz devrait augmenter de façon constante dans les 20 prochaines années, dans un contexte de réserves abondantes et d'une utilisation accrue du gaz pour produire de l'énergie, a déclaré jeudi un dirigeant de Royal Dutch Shell (RDSa.L: Cotation).

"Nous prévoyons une hausse de la demande mondiale de gaz d'au moins 2% par an, pendant plusieurs décennies, ce qui devrait porter cette demande à 4.500 milliards de mètres cubes de gaz par an d'ici 2030", a dit Malcom Brinded lors d'une conférence. "Cela représente une hausse de 50% par rapport à la demande actuelle".

Selon lui, la demande de gaz naturel liquéfié devrait également croître "beaucoup plus vite" que la demande totale de gaz. Elle devrait être portée par la croissance chinoise et une demande en hausse en Europe et dans d'autres pays, comme la Malaisie, la Thaïlande, Singapour, le Pakistan, le Koweït, les Emirats Arabes Unis ou encore Bareïn.

"Malgré les difficultés auquelles le marché a été confronté l'année dernière pendant la récession (...) nous anticipons un doublement de la demande de gaz liquéfié" ajoute-t-il.

Pour répondre à cette hausse brutale de la demande, la production de gaz, qui croît actuellement d'au moins 6 à 8% par an, devra également être stimulé.

"Il y a suffisament de gaz, on en est de plus en plus certain" assure-t-il, en s'appuyant sur les chiffres de l'Agence internationale de l'énergie, qui évalue des réserves suffisantes pour encore 250 ans au rythme de production actuel.

(Muriel Boselli, Emma Farge et Marie Maitre, Catherine Monin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)