16 avril 2010 / 11:19 / il y a 8 ans

LEAD 3 GE bat le consensus, pourrait relever ses prévisions

* Le BPA des activités poursuivies dépasse le consensus

* C.A. en baisse de 5%

* “Potentiel de hausse” pour les prévisions 2010

* L‘action en baisse de 2,62%

par Scott Malone

BOSTON, 16 avril (Reuters) - General Electric (GE.N) entrevoit la fin du ralentissement brutal qui a affecté ses activités pendant plus de deux ans après avoir annoncé vendredi un bénéfice supérieur aux attentes au premier trimestre, et il juge possible de revoir à la hausse sa prévision d‘un résultat annuel inchangé en 2010.

Le premier trimestre s‘est soldé pour le plus important conglomérat américain ar un bénéfice net de 1,87 milliard de dollars, soit 17 cents par action, en baisse de 32% par rapport aux 2,75 milliards de dollars (26 cents par action) de profits engrangés un an auparavant.

Le bénéfice tiré des opérations poursuivies est de 21 cents par action, supérieur au consensus de Thomson Reuters I/B/E/S, qui le donnait à 16 cents.

Le groupe estime que le pire est désormais passé pour ses activités financières et affiche un bénéfice en hausse de 12% pour ses activités dans le secteur de l’énergie.

GE fait cependant état d‘une baisse de 24% des commandes dans le secteur de l’énergie et de 21% pour les équipements aéronautiques, ravivant l‘inquiétude des investisseurs quant à la reprise durable de ses activités.

Au total, les commandes ont baissé de 8% sur le trimestre, à 17,1 milliards de dollars, mais GE précise que son carnet de commandes global est resté inchangé, à 174 milliards.

Autre source d‘inquiétude, un chiffre d‘affaires trimestriel en baisse de 5% à 36,6 milliards de dollars alors que les analystes anticipaient une baisse moins marquée, à 37,1 milliards.

“C‘est le point bas de l‘année, de ce cycle. Désormais, ils s‘en remettent. Ils réduisent les activités de GE Capital.” analyse Keith Goddard, président de Capital Advisors, qui détient des parts du groupe. “Nous n‘avons plus à nous demander jusqu‘où les résultats de General Electric peuvent plonger”.

Le numéro un mondial des moteurs d‘avions et des turbines électriques projette des résultats en hausse pour l‘année 2010.

HAUSSE DES RÉSULTATS EN VUE EN 2011 ET AU-DELÀ

“Notre cadre financier pour 2010 reste valide et dispose d‘un potentiel de révision à la hausse”, a déclaré le directeur général, Jeff Immelt, qui a orchestré ces dernières années une restructuration du portefeuille d‘activités de General Electric, en réduisant sa présence dans la finance et en cédant une majorité du capital du groupe de médias NBC Universal au premier câblo-opérateur américain, Comcast (CMCSA.O).

“General Electric est désormais restructuré”, a ajouté Jeff Immelt. “Nous anticipons une hausse des résultats et des dividendes en 2011 et au-delà”.

GE Capital, qui réunit les différentes activités financières de GE, avait investi massivement dans l‘immobilier, devenant le talon d‘Achille du groupe pendant la crise.

Cette activité a enregistré une chute de son bénéfice opérationnel de 41% au premier trimestre. Alors qu‘elle générait plus de la moitié des bénéfices de l‘ensemble du groupe avant la récession, elle ne devrait désormais pas représenter plus de 30 à 40% des bénéfices totaux à l‘avenir, selon les objectifs de la direction.

”Ils ont explosé le bénéfice et il est difficile des les prendre en défaut à ce niveau-là mais le chiffre d‘affaires est un peu léger, a commenté Peter Sorrentino, vice-président et gérant de portefeuilles chez Huntington Asset Advisors, qui détient des titres GE dans son portefeuille.

La question des commandes reste pour lui une source d‘inquiétude. “Je ne vois pas de grosse amélioration des commandes, donc je suis un peu inquiet concernant le rhytme de l‘activité”, a-t-il ajouté.

Le groupe ne présente plus d‘objectifs chiffrés de bénéfice par action et se contente d‘un “cadre” financier annuel qui anticipe les performances de chacune de ses activités.

Par ailleurs, GE a rapporté que la Securities and Exchange Commission (SEC) avait exigé de plus amples informations concernant des propos tenus par le groupe sur ses liquidités en 2008, au plus fort de la crise mondiale du crédit.

L‘action GE cédait 3,08% à 18,90 dollars vers 15h40 GMT alors que l‘indice Dow Jones .DJI cédait 0,92%. Le titre du groupe a progressé de 68% environ sur l‘année écoulée, alors que le Dow progressait de 40%.

Wilfrid Exbrayat et Catherine Monin pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below