15 avril 2010 / 06:18 / dans 7 ans

LEAD 4 Danone annonce de bonnes ventes, sans séduire le marché

* Retrait des dossiers Activia et Actimel auprès de l‘EFSA

* Volumes +10,8% au T1, hausse à deux chiffres en Asie

* Les baisses de prix ont joué

* Maintien sa prévision de marge opérationnelle pour 2010

* Le titre subit des prises de bénéfices

(Actualisé avec réaction en Bourse et nouveau commentaire d‘analyste)

par Noëlle Mennella

PARIS, 15 avril (Reuters) - Danone (DANO.PA) n‘a pas séduit le marché jeudi en faisant état d‘une croissance plus forte que prévu de son chiffre d‘affaires au premier trimestre tout en maintenant sa prévision d‘une marge stable cette année, et le titre subit des prises de profit à la Bourse de Paris.

Le groupe agroalimentaire a par ailleurs annoncé le retrait des dossiers qu‘il avait déposés devant l‘autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) concernant les bienfaits supposés pour la santé de ses produits laitiers Actimel et Activia.

Lors d‘un point de presse téléphonique, le directeur financier de Danone, Pierre-André Terisse, a indiqué qu‘une réunion avec l‘EFSA prévue au début juin devait permettre “de clarifier les preuves et les démonstrations demandées”.

“Notre souhait est de redéposer ces dossiers”, a-t-il dit.

Une décision de l‘EFSA était attendue d‘ici juin.

“BON MAIS SANS SURPRISE”

En Bourse, l‘action Danone cédait 1,86% à 45,72 euros à 13h45 et signait l‘une des plus forte baisses du CAC 40, dans de gros volumes de transaction. Un vendeur a invoqué une publication “bonne mais sans surprise”, d‘autant que le titre a progressé de 7,6% ces trois dernières semaines.

“Les chiffres publiés ce matin ne laissent pas augurer une d‘amélioration des résultats pour 2010”, explique un analyste sous couvert d‘anonymat en relevant que les ventes ont été notamment soutenues par des baisses de prix.

“La division ‘eaux’ a été tirée par un fort impact de prix et les produits laitiers frais ont bien marché mais leurs marges sont faibles”, note-t-il. “Elles sont fortes dans la divisions nutrition infantile et nutrition médicale, mais les objectifs ne devraient pas être relevé pour autant.”

Francis Prêtre (CIC Securities) estime de son côté que “Danone aurait une légère avance dans ses objectifs, mais le groupe continue d‘adopter une approche prudente en raison d‘une conjoncture toujours difficile”.

Le groupe agroalimentaire a réalisé sur les trois premiers mois de l‘exercice un chiffre d‘affaires de 3.978 millions d‘euros, contre 3.885,4 millions attendus par les analystes interrogés par la rédaction de Reuters.

En données comparables - périmètre de consolidation et changes constants - le chiffre d‘affaires ressort en hausse de 7% alors que les analystes tablaient sur une croissance organique de 5,9%. L‘augmentation des volumes a été de 10,8% contre 9,0% escomptés.

Danone a confirmé ses prévisions annuelles d‘une croissance du chiffre d‘affaires en données comparables d‘au moins 5%, d‘une augmentation du free cash flow opérationnel en données historiques d‘au moins 10% et d‘une marge opérationnelle courante stable par rapport à 2009.

DÉCISION “INTELLIGENTE”

Chez Oddo Securities, l‘analyste Pierre Tégner constate que “les résultats sont très bons” et que la décision concernant les produits Activia et Actimel, est “intelligente” car elle “enlève le bâton qui pouvait le battre”.

Il ajoute que cette décision va libérer le groupe “de cette logique de la notion de l‘alimentation médicale” sans pour autant lui retirer le bénéfice d‘un positionnement santé de ses produits.

S‘agissant de ces “alicaments”, Pierre-André Térisse a précisé que Danone “va continuer à adapter son niveau de communication, ce qu‘il a déjà fait depuis le début de l‘année en France et au Royaume-Uni” où le groupe n‘invoque plus ces allégations de santé.

Le chiffre d‘affaires du pôle “produits laitiers frais” a progressé de 7,6% en données comparables à 2.319 millions d‘euros (+12,5% en volumes mais -4,9% en valeur).

A 620 millions d‘euros, les ventes de la branche “eaux” ont progressé de 2,3% en données comparables, la hausse de 8,5% des volumes ayant été contrebalancée par un effet négatif en valeur de 6,2%.

“Le contexte est resté très difficile au Japon et, dans une moindre mesure, en Espagne, ce qui a continué de peser sur la croissance en valeur”, a précisé Danone.

La “nutrition infantile” a réalisé une croissance de 8,5% en données comparables, à 797 millions d‘euros, sous l‘effet d‘une croissance des volumes de 8,9% et d‘un effet valeur négatif de 0,4%. “Les parts de marché se sont maintenues, voire améliorées, à l’échelle mondiale”, affirme le groupe.

Enfin le pôle “nutrition médicale” inscrit un gain de 9,3% à 242 millions d‘euros, tiré par une hausse des volumes de 8,2% et une progression en valeur de 1,1%.

Toutes les régions ont enregistré une croissance à deux chiffres, à l‘exception de l‘Europe occidentale où le chiffre d‘affaires est resté stable. Le chiffre d‘affaires a progressé de 12,2% en Asie et de 2,1% en Europe, tandis que dans le reste du monde la hausse est de 16,1%.

Voir aussi:

* 26/03 ANALYSE Danone attend que l‘UE tranche sur Activia et Actimel [ID:nLDE62P1FT]

Avec la contributtion de Vincent Chauvet, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below