14 avril 2010 / 13:32 / il y a 7 ans

CORR OFFICIELLE LEAD 1 AgroGénération lorgne l'Amérique du Sud

Dans notre interview diffusée lundi 12 avril, au 8e paragraphe après l‘intertitre, bien lire 20 millions au lieu de 15 millions comme l‘avait initialement indiqué la société.

* Possible nouvel appel au marché

* Equilibre en 2010 et CA de 20 millions d‘euros

* Premier dividende envisagé au titre de 2012

par Noëlle Mennella et Michel Rose

PARIS, 12 avril (Reuters) - AgroGénération (ALAGR.PA) envisage de doubler ses terres cultivées en Ukraine en 2012 et ensuite d‘investir en Amérique latine, a déclaré lundi à Reuters Charles Beigbeder, le président du conseil de surveillance de la société agricole française.

L‘entreprise qu‘il a créée en 2007 est pour le moment implantée en Ukraine, où elle loue d‘anciennes installations de kolkhozes laissées en friche depuis plus de quinze ans, pour produire des céréales destinées à l‘alimentation (blé, maïs, orge, colza, tournesol).

Charles Beigbeder voit l‘avenir avec optimisme en s‘appuyant sur le dernier rapport de l‘Organisation des Nations unies pour l‘alimentation et l‘agriculture (FAO) qui estime que la production agricole devra augmenter de 70% d‘ici à 2050 afin de subvenir aux besoins de la population mondiale.

En 2009, AgroGénération a moissonné 20.000 hectares et produit 55.000 tonnes de grains. Aujourd‘hui, la société loue 45.000 hectares qui, en culture semi-intensive, sont en mesure de délivrer un rendement de quatre tonnes par hectare en équivalent blé. L‘objectif est de moissonner 100.000 hectares d‘ici à 2012.

“Cent mille hectares, c‘est une bonne taille pour l‘Ukraine. Après, l‘idéal serait de diminuer les risques inhérents à une activité de production agricole, de sortir de cette zone et d‘aller en Amérique latine”, a poursuivi Charles Beigbeder, interrogé en marge du SmallCap Event, organisé à Paris par CF&B Communication.

Il explique que la société pourrait s‘implanter dans ces nouveaux territoires soit en tant qu‘exploitant soit en investissant dans la terre.

“Cela dépendra de notre capacité d’épargne, de notre cash flow, de la volonté des actionnaires”, explique Charles Beigbeder, et aussi de la fin d‘un moratoire en Ukraine en 2012, qui lui donnera la possiblité d‘acheter des terres aujourd‘hui louées avec des baux d‘une durée moyenne de 19 ans.

L‘entrepreneur, qui s‘est déjà rendu au Brésil, envisage un nouveau “voyage d’étude” en Argentine, en Uruguay et au Paraguay.

UN DEVELOPPEMENT SANS TABOU

Depuis 2007, AgroGénération a investi 30 millions d‘euros. Son placement en Bourse le mois dernier lui a permis de lever 14,3 millions d‘euros.

Une partie de ces fonds sont encore disponibles pour permettre à la société d‘atteindre son objectif de 100.000 hectares en Ukraine, explique Charles Beigbeder, qui évoque un éventuel appel au marché pour financer sa croissance en dehors de ce pays.

“On est très pragmatique, la Bourse c‘est fait pour lever des capitaux, pas pour faire joli”, lance-t-il.

Mais il envisage aussi des opérations de fusion ou des partenariats.

“Pour toutes les entreprises que j‘ai créées j‘ai toujours voulu les développer rapidement et sans tabou sur le capital. Ce qui m‘intéresse c‘est de faire une entreprise à vocation mondiale”, affirme-t-il.

Ainsi, Charles Beigbeder dit être “en discussion permanente” avec des entreprises en vue d‘acquérir des ensembles de 10.000 à 30.000 hectares.

Prié de détailler le calendrier prévisible de telles opérations, il répond qu‘elles pourraient intervenir après la récolte à l‘automne 2010 ou “au tout début 2011”.

AgroGénération, déficitaire de 4,9 millions d‘euros en 2009, devrait être à l’équilibre en 2010 et réaliser un chiffre d‘affaires d‘environ 20 millions d‘euros, soit le triple des 5,4 millions engrangés l‘an dernier. Elle pourrait verser un premier dividende au titre de l‘exercice 2012.

Ses principaux concurrents sont de grands groupes locaux, dont le plus important exploite en Ukraine 200.000 à 300.000 hectares. Dans ce pays, ou la culture d‘OGM est interdite, AgroGénération est aussi confronté à l‘anglais Landkom LKI.L.

Charles Beigbeder détient à peu près 40% du capital d‘AgroGénération aux côtés des fonds d‘investissement Aloe Private Equity (20%) et A Plus Finance (10%). Le capital flottant est aujourd‘hui un peu inférieur à 15%.

Charles Beigbeder est également président du conseil d‘administration de l‘opérateur d’électricité et de gaz Poweo ALPWO.PA et préside la commission recherche et innovation du Medef.

L‘action AgroGénération - qui a entamé sa cotation en mars à 1,88 euro - a fini lundi à 2,27 euros, faisant ressortir une capitalisation boursière de près de 62 millions d‘euros.

Voir aussi:

* D'autres informations financières sur AgroGénération: here

* Le POINT sur les interviews Small & Midcaps françaises [ID:SMCAPS/FR]

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below