12 avril 2010 / 15:54 / il y a 7 ans

LEAD 1 France Télécom réaffirme ses objectifs 2010

* Confirme viser un free cash flow de 8 mds d'euros

* "Aucune action" de la part du groupe qui viserait à "remettre en cause" ces objectifs /Porte-parole

* Le titre clôture en baisse de 0,51%

PARIS, 12 avril (Reuters) - France Télécom FTE.PA a réaffirmé lundi ses objectifs pour 2010, confirmant viser un cash flow organique d'environ huit milliards d'euros.

Plusieurs intervenants sur le marché avaient fait état d'une rumeur selon laquelle l'opérateur aurait tenté d'infléchir à la baisse les estimations de résultats faites par les analystes pour l'exercice en cours.

Un porte-parole de France Télécom a déclaré que le directeur financier, Gervais Pellissier, interrogé sur les rumeurs de marché, avait tenu à "réaffirmer les objectifs financiers 2010 que le groupe a présentés au marché le 25 février dernier".

"Aucune action n'est menée par le management auprès des analystes ou des investisseurs visant à remettre en cause ces objectifs", a-t-il ajouté. En février, France Télécom avait indiqué viser un cash flow organique de huit milliards d'euros excluant le coût d'achat de fréquences mobiles supplémentaires et de licences, ainsi que celui du litige sur la taxe professionnelle.

La société avait également précisé tabler sur un chiffre d'affaires "globalement stable" à base comparable, ajoutant que l'effet des mesures réglementaires devrait être de 450 à 500 millions d'euros sur l'Ebitda en 2010, comparable à celui enregistré en 2009. (voir [ID:nLDE61O08L])

Le consensus Thomson One donne un chiffre d'affaires annuel de 47,52 milliards et un Ebitda de 16,36 milliards, calculés sur la base des estimations de 30 analystes, ainsi qu'un bénéfice net de 4,78 milliards, sur la base de 26 estimations.

Ces estimations font ressortir une hausse de 3,4% des ventes, une quasi stabilité de l'Ebitda, ainsi qu'une baisse de 1,4% du résultat net en valeur comparable par rapport aux chiffres enregistrés par France Télécom en 2009, qui excluaient les activités déconsolidées au Royaume-Uni.

L'action a clôturé lundi en recul de 0,51%, à 17,475 euros, à comparer avec une quasi stabilité du CAC 40 .FCHI et une baisse de 0,2% de l'indice européen des télécoms .SXKP.

L'offre publique d'achat de France Télécom sur l'opérateur égyptien ECMS EMOB.CA, filiale de Mobinil, a par ailleurs fait l'objet samedi d'un nouveau blocage de la part d'un tribunal égyptien, ce qui a pu peser sur le titre du groupe français selon certains traders. [ID:nLDE63907G]

Marie Mawad et Juliette Rouillon, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below