April 11, 2010 / 1:42 PM / 7 years ago

AVANT-PAPIER USA/Résultats - Un T1 solide déjà dans les cours

7 MINUTES DE LECTURE

* Les bénéfices T1 du S&P 500 attendus en hausse de 36,8% sur un an

* Le S&P 500 a déjà gagné 76% depuis mars 2009

* Peu d'avertissements, peu de pré-annonces négatives

* Financières et matières premières attendus en tête en terme de hausse des profits

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 9 avril (Reuters) - Les résultats trimestriels des entreprises américaines au premier trimestre devraient surpasser les attentes des analystes financiers mais la remontée déjà enregistrée par Wall Street est tellement marquée qu'il faudra de très grosses surprises pour susciter une vive réaction en Bourse.

Les sociétés composant l'indice Standard & Poor's 500 .SPX devraient, en moyenne, faire état d'une progression de 36,8% de leurs bénéfices du premier trimestre par rapport aux trois premiers mois de 2009, selon des données Thomson Reuters.

"Il faut s'attendre à bon nombre de bonnes surprises en matière de résultats. Les indicateurs économiques sont plus solides qu'attendu et cela devrait se traduire par une légère amélioration de la croissance du chiffre d'affaires des entreprises", a déclaré Fred Dickson, stratège marché de D.A. Davidson & Co.

Toutefois, l'indice S&P 500 ayant rebondi de 76% environ depuis un plus bas de 12 ans touché en mars 2009, les investisseurs se demandent si les performances des sociétés seront jugées suffisamment bonnes pour donner une nouvelle impulsion à Wall Street.

Certains pensent que niveau actuel des principaux indices de la place boursière américaine s'explique justement par l'anticipation de solides performances trimestrielles. Le scénario de la précédente saison des résultats, qui avait vu le S&P 500 perdre 3% pendant la durée des publications, pourrait donc se répéter.

Historiquement, le marché progresse davantage entre deux saisons de résultats que pendant la période de publication elle-même, selon Bespoke Investment Group.

Depuis que la fin de la saison des résultats du quatrième trimestre 2009, le S&P a repris 7% pour évoluer, comme le Dow Jones .DJI, à des plus hauts de 18 mois.

PERSPECTIVES PLUTÔT RIANTES

Le groupe d'aluminium Alcoa (AA.N), l'un des 30 composants du Dow Jones, lancera la saison des résultats lundi après la clôture. La semaine à venir sera également marquée par les publications des géants de la technologie que sont Intel (INTC.O) et Google (GOOG.O) et par les résultats de General Electric (GE.N).

Les pré-annonces des dernières semaines ont suggéré que les perspectives étaient plutôt bonnes puisque le rapport entre les pré-annonces négatives et les positives est d'environ 1,3, bien en dessous de sa moyenne de long terme de 2,1, note Jonn Butters, directeur des résultats américains chez Thomson Reuters.

Au quatrième trimestre, 9,7% des entreprises avaient revu à la hausse leurs prévisions alors qu'elles n'ont été que 5,2% à les revoir à la baisse, ce qui représente le plus grand écart en la matière depuis 2001, selon Bespoke.

En moyenne, le chiffre d'affaires des entreprises devrait afficher une progression de 10% au premier trimestre 2010, contre une hausse de 8% au quatrième trimestre 2009, selon des données Thomson Reuters.

Pour un graphique des résultats, veuillez cliquer sur

: here

LA REPRISE ÉCONOMIQUE SE CONFIRME

Si, à la faveur des mesures drastiques de réduction des coûts mises en oeuvre pendant la crise, un nombre d'entreprises plus élevé que d'habitude a battu les prévisions des analystes financiers au cours des derniers trimestres, les chiffres d'affaires ont mis du temps à renouer avec la croissance.

Là aussi, le quatrième trimestre a traduit une accélération puisque 70% des sociétés ont publié un chiffre d'affaires meilleur que prévu, contre 59% au troisième.

Les signes d'amélioration du climat économique ont favorisé la révision à la hausse des anticipations ces derniers temps, qu'il s'agisse des créations d'emplois enregistrées en mars, de l'accélération de la croissance dans le secteur des services reflété par l'indice ISM ou de la hausse record des ventes des grandes chaînes de distribution en mars.

Vendredi encore, des statistiques officielles ont montré une hausse des stocks des grossistes supérieure au consensus en février, tandis que leurs ventes atteignaient leur plus haut niveau depuis octobre 2008. (Voir: [ID:nWEB9190])

De nombreux secteurs de la cote continuent en outre de profiter de bases de comparaison flatteuses sur un an, note John Butters: le premier trimestre 2009 avait en effet marqué la plus mauvaise période pour les résultats du S&P 500 depuis le premier trimestre 2002.

Parmi les secteurs qui devraient afficher les meilleures performances sur janvier-mars, les valeurs financières sont en tête avec un bond estimé de 205,2% de leurs bénéfices, devant les matières premières (+176,4%) et les biens de consommation non-contrainte (+114,8%).

"Il n'y a pas eu beaucoup d'avertissements sur les résultats. Je pense que les marchés s'attendent de bonnes nouvelles", a dit Nick Kalivas, vice-président de MF Global.

Benoit Van Overstraeten et Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below