6 avril 2010 / 13:58 / il y a 7 ans

CHRONOLOGIE Renault vers un trio après 11 années de tandem

PARIS, 6 avril (Reuters) - Renault (RENA.PA), Nissan (7201.T) et Daimler (DAIGn.DE) annonceront mercredi matin à Bruxelles leur projet d'alliance à trois, a-t-on appris mardi de sources industrielles.

Ce rapprochement, qui pourrait passer par des petites participations croisées, devrait se concrétiser par une première plate-forme commune dans les petites voitures permettant d'importantes synergies dans les coûts de développement et des gains d'échelle substantiels. (voir [ID:nLDE6350T0])

Pour Renault, une alliance avec Daimler (DAIGn.DE) viendrait compléter le tandem qu'il constitue depuis onze ans avec son partenaire japonais Nissan.

Voici les principales dates de l'alliance Renault-Nissan et des partenariats de Daimler.

1994

Ouverture du capital de Renault et échec du projet de fusion avec Volvo (VOLVb.ST).

1998

Daimler-Benz achète l'américain Chrysler Corp. dans le cadre d'une transaction tout en titres valorisée environ 40 milliards de dollars.

1999

* Signature en mars de l'alliance entre Renault, fraîchement privatisé, et Nissan, lourdement endetté.

Renault prend dans un premier temps 36,8% de Nissan via une augmentation de capital du constructeur japonais réservée à son partenaire français et assortie d'une option lui permettant d'accroître sa participation.

L'opération est valorisée 5,4 milliards de dollars. Elle se traduit par le développement des synergies (achats, développement et production) entre les deux groupes.

* La même année, Renault rachète le constructeur roumain Dacia.

2000

Le 1er septembre, Renault reprend la division automobile du coréen Samsung, positionnée localement sur le segment haut de gamme.

2002

L'alliance Renault-Nissan se renforce avec, au premier semestre, l'entrée du groupe japonais au capital de Renault à hauteur de 15% via une augmentation de capital du groupe français réservée cette fois à Nissan.

Ce dernier ne peut exercer les droits de vote attachés à ses actions.

Renault exerce de son côté son option et porte à 44,3% sa participation dans Nissan.

2007

Divorce entre Daimler et l'américain Chrysler, après presque dix ans d'une fusion qui n'aura jamais porté ses fruits.

L'allemand cède l'essentiel de sa participation dans Chrysler à Cerberus Capital Management qui devient actionnaire à 80,1% du constructeur de Detroit.

2008

* En février, Renault débourse un milliard de dollars environ pour prendre une participation de 25% dans AvtoVAZ (AVAZ.MM), le constructeur russe de la Lada.

* Aujourd'hui, Renault et Nissan prévoient d'utiliser les capacités de production disponibles de l'usine de Togliatti, en Russie, pour produire des véhicules des deux marques, à côté des Lada.

2009

Les synergies entre Renault et Nissan contribuent à hauteur de 1,5 milliard d'euros au free cash flow des deux partenaires.

* En avril, Daimler conclut un accord avec Chrysler, son principal actionnaire Cerberus et l'agence américaine de garantie des pensions de retraite, ce qui lui permet de céder les 19,9% qu'il détenait encore dans le constructeur.

* En mai, Daimler prend 10% du constructeur de voitures de sport électriques de luxe Tesla Motors.

* En juillet, le magazine allemand Manager fait état d'un projet de coopération entre Daimler et Renault sur une future Smart.

* En août, Nissan et Chrysler renoncent à un partenariat qui aurait permis la commercialisation sous la marque japonaise d'un pick-up produit par le groupe américain.

* En septembre, le constructeur chinois de voitures électriques Tianjin Qingyuan Electric Vehicle Co discute avec Daimler d'un projet de camionnette électrique pour la coentreprise du groupe allemand dans le sud-est de la Chine.

2010

Le tandem Renault-Nissan vise un milliard d'euros de synergies supplémentaires.

* En mars, Daimler projette le développement d'une voiture électrique pour la Chine avec le fabricant de batteries BYD, nouvelle preuve que le constructeur allemand n'envisage pas de se lancer seul sur le marché des véhicules zéro émission.

* Le même mois, Daimler vend l'intégralité de sa participation dans l'indien Tata Motors pour 429 millions de dollars.

* Le Financial Times rapporte que pour sceller leur partenariat, Daimler et Renault discutent d'un échange de participations croisées.

Gilles Guillaume à Paris, Carl Bagh à Bangalore et David Cutler à Londres, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below