1 avril 2010 / 06:37 / dans 7 ans

LEAD 2 Sanofi passe un accord sur l'Eloxatine aux Etats-Unis

* Les ventes de génériques cesseraient deux ans à compter de juillet 2010

* Les génériqueurs pourront lancer des versions sous licence en 2012

* L‘accord doit être approuvé par la FTC

(Actualisé avec accord avec Hospira, précisions, cours)

PARIS, 1er avril (Reuters) - Sanofi-Aventis (SASY.PA) a annoncé jeudi un accord aux Etats-Unis avec les principaux fabricants de génériques de l‘Eloxatine (Oxaliplatin), un anti-cancéreux qui compte parmi les médicaments phare du géant pharmaceutique français.

En vertu de cet accord, les fabricants de génériques Teva Pharmaceuticals TEVA.O, Fresenius Kabi APCVZ.O et Sandoz (groupe Novartis NOVN.VX) cesseraient de vendre leurs produits à compter du 30 juin 2010 et reprendraient leurs ventes à compter du 9 août 2012 dans le cadre d‘un accord de licence, a annoncé Sanofi dans un communiqué, ajoutant que les autres dispositions de l‘accord étaient confidentielles.

Le groupe américain Hospira HSP.N a également annoncé dans la journée avoir signé un accord similaire avec Sanofi.

Sanofi a vu ses ventes d‘Eloxatine chuter de 97% aux Etats-Unis au quatrième trimestre 2009 sous l‘effet de la concurrence des génériques.

UNE PORTÉE DIFFICILE À APPRÉCIER

Cet accord permet de mettre fin en partie au litige entre Sanofi et les fabricants de génériques, qui remonte à 2007 et qui a donné lieu à plusieurs décisions de justice. La première décision, faborable aux génériqueurs en juin 2009 a été ensuite invalidée en appel, ce qui n‘a pas empêché plusieurs fabricants de lancer avec succès des copies de l‘Elaxotine aux Etats-Unis.

La portée réelle de l‘accord, qui porte seulement sur certains formulations de l‘Elaxotine, est toutefois difficile à évaluer.

“L‘ensemble de ces dispositions, y compris celles relatives aux dates de sortie et d‘entrée des produits génériques sur le marché (...), sont soumises à des aléas qui sont de nature à augmenter, diminuer ou rendre nul l‘intérêt de ces accords pour le groupe”, souligne Sanofi sans plus de précisions.

L‘accord est subordonné à l‘approbation de la Commission fédérale du Commerce (FTC) et du département de la Justice américains.

Selon des analystes, il pourrait n‘apporter qu‘un répit temporaire à Sanofi qui doit diversifier ses activités afin de faire face au développement des génériques de plusieurs de ses molécules vedettes.

“Cet accord est intéressant et un peu inhabituel”, souligne Mike Ward, analyste chez Ambrian, jugeant qu‘il intervient cependant un peu tard.

Le titre Sanofi a clôturé jeudi en baisse de 0,05% à 55,16 euros, sous-performant légèrement l‘indice sectoriel européen .SXDP (+0,23%). (Julien Ponthus, Pascale Denis et Jean-Michel Bélot, édité par Danielle Rouquié)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below