France - Bénéfice net multiplié par quatre pour le Crédit mutuel

mercredi 24 mars 2010 14h45
 

* Résultat net de E1,8 milliard en 2009 contre 440 mlns * Ratio tier one de 11,8% à fin 2009

PARIS, 24 mars (Reuters) - Le groupe Crédit mutuel a fait état mercredi d'un bénéfice net multiplié par quatre en 2009, à 1,8 milliard d'euros, grâce à une nette hausse de ses revenus qui a permis de compenser l'augmentation de ses provisions pour risque de crédit du fait de la crise.

La banque mutualiste française, maison mère du Crédit industriel et commercial (CC.PA: Cotation), a vu l'an dernier son produit net bancaire grimper de 61% à 13.573 millions d'euros grâce à l'acquisition du réseau de banque de détail de l'américain Citigroup (C.N: Cotation) en Allemagne, rebaptisé Targo Bank, et à la prise de contrôle du spécialiste du crédit à la consommation Cofidis.

A périmètre constant, le groupe bancaire précise que ses revenus ont crû de 37,5%.

A l'instar des autres banques, le Crédit mutuel a enregistré dans ses comptes des provisions pour risque de pertes sur le crédit aux entreprises et aux ménages en forte hausse à 2,37 milliards d'euros contre 1,40 milliard un an plus tôt.

"En gros, les risques ont été doublés", a commenté Etienne Pfimlin, le président du Crédit mutuel lors d'une conférence de presse.

La banque mutualiste est la dernière des banques françaises à publier ses comptes 2009. BNP Paribas (BNPP.PA: Cotation), qui a racheté l'an dernier le belge Fortis, a fait état d'un bénéfice net de 5,83 milliards d'euros en 2009.

Le groupe Crédit agricole (CAGR.PA: Cotation) a de son côté rapporté un résultat net de 2,75 milliards d'euros tandis que le bénéfice de la Société générale (SOGN.PA: Cotation) est ressorti à 678 millions. La banque mutualiste BPCE, qui contrôle près de 71% de Natixis (CNAT.PA: Cotation), a dégagé un bénéfice de 537 millions.   Suite...