March 23, 2010 / 2:30 PM / 7 years ago

LEAD 1 WestLB appelle à une remise à plat des Landesbanken

4 MINUTES DE LECTURE

* Le temps est venu pour des fusions de Landesbanken

* Perte de 531 millions d'euros en 2009

* Environnement économique volatil et difficile attendu

DUSSELDORF, 23 mars (Reuters) - La banque régionale allemande WestLB [WDLG.UL], qui a publié mardi une perte nette annuelle de 531 millions d'euros et dit s'attendre à la persistance d'une situation économique difficile cette année, appelle de ses voeux une remise à plat du réseau des Landesbanken.

L'établissement bancaire, sauvé de la faillite grâce à l'aide de l'Etat et actuellement à la recherche d'un repreneur, a précisé que son ratio de fonds propres devrait passer de 8,2% à 9,0% environ après le transfert prévu de 85 milliards d'euros d'actifs vers une structure de défaisance à la fin du mois.

La structure ainsi delestée de ses actifs les plus risqués est censée fusionner le plus rapidement possible avec une autre des "Landesbanken"', les institutions bancaires allemandes détenues par les gouvernements régionaux et des caisses d'épargne auxquelles elles fournissent des services financiers.

Le président du directoire Dietrich Voigtländer voit par ailleurs dans le bon début de l'année pour son entreprise le signe que celle-ci est sur la bonne voie. Il a précisé que les activités maintenues dans le groupe devraient être rentables cette année.

WestLB a fermé des bureaux et des agences dans des villes comme Buenos Aires ou Pékin. La banque est en train en outre de vendre son branche immobilière WestImmo et a déclaré avoir selectionné un certain nombre d'acquéreurs pour faire un deuxième tour de table.

Consolidation en Vue

"Le temps est venu de saisir les opportunités qui se présentent pour une remise à plat radicale des 'Landesbanken'", a déclaré Dietrich Voigtländer. "WestLB est prêt pour le nécessaire processus de consolidation".

WestLB et d'autres banques régionales telles LBBW [LBBW.UL] et BayernLB [BAYLB.UL] ont perdu des milliards d'euros dans des investissements hasardeux, au moment de la crise financière, si bien que certaines ont du être secourues par les contribuables.

L'Union européenne a conditionné son acceptation des aides d'Etat dont a bénéficié WestLB à la reprise de la banque par un nouvel actionnaire d'ici 2011 au plus tard, ce qui ouvre la voie à une éventuelle consolidation du secteur.

Depuis de nombreuses années, les observateurs du secteur ont insisté sur le fait que seules deux ou trois Landesbanken suffiraient en Allemagne, au lieu des septs établissements actuellement indépendants.

Cependant, les responsables politiques locaux sont demeurés réticents à abandonner ainsi une partie du prestige et du pouvoir économique associés à ces établissements régionaux.

Matthias Inverardi, Vincent Chauvet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below