23 mars 2010 / 06:24 / dans 8 ans

LEAD 2 Carbone Lorraine voit ses ventes redémarrer en 2010

* Confirmation des signes de reprise depuis plusieurs mois

* CA -16% en 2009, bénéfice net PDG -50%

* Projet d‘acquisition de la société Boostec

* Dividende réduit à 0,50 euro

(Actualisé avec téléconférence, cours et précisions)

par Gilles Guillaume

PARIS, 23 mars (Reuters) - Carbone Lorraine (CBLP.PA) compte renouer avec la croissance de ses ventes et de sa marge en 2010 grâce à la reprise qui semble se profiler sur ses marchés, après une année 2009 marquée par une baisse de 16% du chiffre d‘affaires et un bénéfice net diminué de moitié.

Le spécialiste des solutions en graphite et des composants électriques a réalisé l‘an dernier des ventes de 587 millions d‘euros, en recul de 16% à périmètre et changes constants et en baisse de 11% en valeurs historiques.

La marge opérationnelle du groupe s‘est dégradée à 8,7%, contre 12,5% en 2008, et le résultat net, part du groupe, est tombé à 15 millions d‘euros, contre 30 millions.

“Le fait que nous ayons une marge de 8,7% dans une conjoncture aussi dégradée que 2009 est extrêmement porteur de croissance dès que les volumes vont reprendre”, a assuré le directeur financier du groupe, Jean-Claude Suquet, au cours d‘une téléconférence.

“Le levier opérationnel est très élevé grâce à toutes les restructurations que nous avons menées ces dernières années (...) compte tenu que nous escomptons bien avoir une reprise de la croissance organique, que nous avons également une croissance du chiffre d‘affaires due à nos acquisitions, ceci va entraîner une progression de la marge opérationnelle”, a-t-il ajouté.

Carbone Lorraine, qui propose de verser un dividende de 0,50 euro par action contre 0,62 euro l‘année précédente, précise que le résultat net de 2009 a été amputé par des charges non récurrentes de 11 millions liées à la cession de son activité de balais pour moteurs électriques. Celui de 2008 avait été gonflé par une plus-value nette d‘impôt engrangée sur la cession, cette fois, de l‘activité freinage dans le cadre de sa sortie du secteur automobile.

“Carbone Lorraine poursuivra sa dynamique de croissance et ses avancées stratégiques qui visent à affirmer le positionnement du groupe sur le développement durable”, a déclaré le groupe dans un comuniqué.

L‘entreprise, qui se développe sur le segment des énergies alternatives, notamment les équipements industriels anticorrosion pour le solaire et l’éolien, et sur les marchés émergents, à commencer par l‘Asie, a bouclé l‘an dernier l‘acquisition de l’écossais Calcarb et a racheté la PME française 2C Cellier.

Il a annoncé mardi être en négociation avancée pour prendre une participation majoritaire dans Boostec, une PME des Hautes-Pyrénées. (voir [ID:nLDE62M0AD])

Le Fonds stratégique d‘investissement (FSI) est devenu au début de l‘année, avec la Caisse des dépôts, le deuxième actionnaire de Carbone Lorraine derrière l‘assureur Axa (AXAF.PA).

En début de séance, le titre Carbone Lorraine cédait 0,56% à 26,50 euros.

L‘action a clôturé lundi à 26,65 euros, donnant une capitalisation boursière de plus de 520 millions d‘euros. Depuis le début de l‘année, le titre a gagné près de 5% après une hausse de plus de 50% sur l‘ensemble de 2009.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below