22 mars 2010 / 17:45 / il y a 7 ans

LEAD 1 Omega, Longines, Blancpain visent un exercice 2010 record

* Omega et Longines visent des ventes records cette année

* Blancpain veut égaler, voire dépasser le niveau de 2008

* Swatch Group fait état d'un très bon mois de mars

par Silke Koltrowitz et Astrid Wendlandt

BALE, 22 mars (Reuters) - Omega, Longines et Blancpain, marques horlogères de Swatch Group UHR.VX, prévoient des chiffres d'affaires record cette année, l'optimisme étant particulièrement marqué du côté de l'entrée de gamme.

Longines, dont les montres se vendent à un prix moyen de 1.720 francs suisses (1.200 euros) et qui a réussi à améliorer les ventes même durant l'année de crise de 2009, vise une amélioration comprise entre 10 et 25% cette année, a précisé lors d'un entretien accordé à Reuters son président, Walter von Kaenel.

"Officiellement, c'est dix, mais personnellement, je vous dirais plutôt entre 15 et 25%", a-t-il observé, évoquant également un début d'année "extrêmement fort".

Le président d'Omega, Stephen Urquhart, prévoit une hausse des ventes par rapport à l'année record de 2008 pour ses montres coûtant 4.750 francs suisses en moyenne (3.300 euros).

La marque, qui a assuré le chronométrage officiel de la 24e édition des Jeux Olympiques à Vancouver le mois dernier, se propose de "dépasser le niveau des ventes de 2008", et affirme avoir gagné des parts de marché, a expliqué Stephen Urquhart, interrogé comme les dirigeants des autres marques à l'occasion de Baselworld, le salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie.

Plus de prudence en revanche chez le P-DG de Blancpain, Marc Hayek, dont les montres haut de gamme ont plus souffert pendant la crise et qui n'est pas encore certain de pouvoir dépasser le niveau de 2008.

"En début d'année, je n'étais pas sûr qu'on arrive au même niveau qu'en 2008. Après quelques semaines, je pensais qu'une croissance de deux ou trois pourcent était réaliste et à présent je me dis qu'une progression à deux chiffres n'est pas impossible", a indiqué Marc Hayek.

"Je suis de plus en plus optimiste mais si on arrive au niveau de 2008 je suis déjà content", a-t-il précisé, rappelant que la marque, sauvée des oubliettes par Jean-Claude Biver et Jacques Piguet dans les années 80, avait plus que doublé son chiffre d'affaires entre 2005 et 2008.

Les trois marques sont très fortes en Chine. "Nous envoyons toutes nos troupes en Chine cette année", a souligné le président de Longines. Omega et Blancpain prévoient d'ouvrir des boutiques dans le pays cette année.

Omega, qui a pu prolonger son contrat de chronométreur des JO jusqu'en 2020, lorgne vers Brésil en espérant un impact positif des JO de 2016. "Mais c'est un marché difficile à cause des taxes énormes", a précisé Stephen Urquhart.

Même son de cloche chez Blancpain. "Le Brésil est encore plus difficile que l'Inde où, au moins, on peut importer nos produits", a souligné Marc Hayek.

Le directeur général de Swatch Group, Nick Hayek, croisé au détour d'un stand à la foire de Bâle, tire un premier bilan positif du salon de cette année, répétant les déclarations positives de la conférence de presse du groupe de la semaine dernière. "Janvier et février ont été très bons et mars deviendra également un mois excellent."

Edition Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below