Porsche SE réduit sa dette avant d'augmenter son capital en 2011

mercredi 17 mars 2010 10h19
 

MUNICH, 17 mars (Reuters) - La holding Porsche SE (PSHG_p.DE: Cotation) a fortement réduit son endettement mais pas suffisamment pour que son augmentation de capital de 5 milliards d'euros prévue l'an prochain lui permette d'être libérée de sa dette pour être prête à fusionner avec Volkswagen (VOWG_p.DE: Cotation).

La dette nette de la société financière, dont Porsche AG est la filiale de construction automobile, a été ramenée à 6,1 milliards d'euros à la fin de son premier semestre fiscal, clos le 31 janvier, contre 11,4 milliards environ à fin novembre 2009, grâce notamment au produit de la vente de plusieurs actifs pour près de 3,9 milliard d'euros.

"L'augmentation de capital de Porsche SE est prévue pour le premier semestre 2011", a déclaré la société dans un communiqué.

Le résultat d'exploitation semestriel de Porsche AG s'est élevé à 329 millions d'euros, représentant ainsi une marge sur le chiffre d'affaires d'environ 10,4%.

Pour l'ensemble de l'exercice, qui clôturera fin juillet, Porsche AG espère renouer avec une marge opérationnelle à deux chiffres et enregistrer une légère croissance de ses volumes de ventes.

Le bénéfice après impôts semestriel de Porsche SE a pour sa part chuté de 84% pour tomber à 871 millions d'euros, la holding ayant dû réviser sa participation dans Volkswagen. (voir [ID:nGEE5AO1XX])

(Christiaan Hetzner, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)