Rubis - Hausse des résultats en 2009, acquisitions possibles

mercredi 10 mars 2010 18h18
 

PARIS, 10 mars (Reuters) - Rubis (RUBF.PA: Cotation) a publié mercredi des résultats 2009 en hausse grâce notamment aux importations de produits pétroliers raffinés et a souligné que la conjoncture actuelle devrait favoriser des opportunités d'acquisitions.

Le spécialiste de l'aval pétrolier et chimique a enregistré en 2009 un résultat net part du groupe de 47,2 millions d'euros (+11%), un résultat brut d'exploitation de 111,8 millions (+15%) et un chiffre d'affaires - déjà publié - de 951,9 millions (-20%).

Sa capacité d'autofinancement s'est pour sa part établie à 87 millions d'euros (+22%) et ses fonds propres ont atteint 505 millions, faisant ressortir un taux d'endettement de 36%.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 47,5 millions.

Rubis propose au titre de 2009 un dividende de 2,85 euros par action, en hausse de 8%.

Dans sa branche "terminal", Rubis a notamment souligné qu'il avait bénéficié "d'un fort courant d'importations de produits raffinés et de l'effet de nouveaux contrats" et qu'il était "particulièrement bien positionné pour assurer sa fonction d'ajustement de l'offre à la demande".

"La conjoncture actuelle devrait offrir à Rubis de nouvelles opportunités d'acquisitions pour lesquelles le groupe a d'ores et déjà sécurisé des moyens financiers", a également souligné la société.

Rubis a notamment acquis en 2009 des actifs dans la distribution de carburants en Corse auprès de Shell (RDSa.L: Cotation) et Total (TOTF.PA: Cotation) et a poursuivi deux chantiers de construction ou d'extension de terminaux à Anvers et Rotterdam.

(Benjamin Mallet, édité par Matthias Blamont)