10 mars 2010 / 09:14 / il y a 7 ans

LEAD 1 E.ON prudent pour ses perspectives bénéficiaires en 2010

* Hausse de 3% maximum du profit d'exploitation ajusté 2010

* E.ON veut céder pour 10 milliards d'euros d'actifs en 2010

* L'action est inchangée en matinée

DUSSELDORF, 10 mars (Reuters) - L'allemand E.ON (EONGn.DE) a livré mercredi des perspectives prudentes pour 2010, à l'instar de concurrents tels que GDF Suez GSZ.PA, la crise se faisant sentir sur les prix et la demande d'énergie.

GDF Suez a publié la semaine dernière des résultats 2009 légèrement inférieurs aux attentes et a revu à la baisse son objectif de croissance de l'Ebitda en 2011. (Plus de détails [ID:nLDE623036])

E.ON, numéro un mondial des services collectifs, a enchaîné mercredi, après avoir une première fois révisé ses perspectives en baisse l'an passé.

Les "utilities" européennes sont confrontées à une baisse de la demande d'électricité sans précédent, tandis que, selon l'UE, la production industrielle, un étalon de la demande d'électricité, de l'Union européenne est tombée à des niveaux que l'on n'avait plus vus depuis le début de la décennie.

E.ON anticipe un bénéfice d'exploitation ajusté en hausse de 3% au plus en 2010, en tenant compte des cessions d'actifs prévues.

En 2009, le bénéfice d'exploitation ajusté a baissé de 2% à 9,6 milliards d'euros, à comparer au consensus Reuters qui donnait 9,9 milliards.

Le groupe projetait auparavant une hausse de 10% de son résultat d'exploitation cette année, à 11 milliards d'euros, en excluant les cessions.

Le consensus Reuters donne un bénéfice d'exploitation ajusté de 10 milliards d'euros cette année.

E.ON vendra des actifs rentables représentant une dizaine de milliards d'euros au moins d'ici la fin de l'année dans des marchés ou domaines où il ne compte ni investir ni se développer.

Le groupe allemand compte ainsi vendre sa filiale aux Etats-Unis, a-t-on appris de sources proches du dossier, restreignant sa présence sur place aux seules éoliennes.

E.ON est valorisé un quart de moins que ses pairs européens car il est exposé à un marché du gaz grevé par une chute des prix. En outre, le groupe s'expose à une action des autorités en Allemagne où il occupe une position dominante.

Son PER est de 9,3 contre 12 pour le secteur, selon Reuters StarMine.

L'action, qui a ouvert en baisse, était inchangée dans le courant de la matinée, à 26,88 euros.

Peter Dinkloh, version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below