L'optimisme pas encore de mise pour la P-DG d'Yves Saint Laurent

mardi 9 mars 2010 17h04
 

par Astrid Wendlandt

PARIS, 9 mars (Reuters) - Après une année 2009 difficile, la P-DG de la maison Yves Saint Laurent estime qu'il est encore trop tôt pour céder à l'optimisme en dépit des signes croissants d'une reprise des dépenses des consommateurs.

Juste après avoir assisté à la présentation de la collection automne-hiver de la maison de couture placée sous le signe de l'austérité, Valérie Hermann reste dans le ton avec des prévisions teintées de prudence.

"On a tous été très marqué par l'année 2009, alors on fait très attention", a-t-elle expliqué à Reuters lundi après le défilé. "C'est vrai qu'on est plus optimiste là qu'on ne l'était au milieu de l'année 2009. Mais je crois qu'il faut attendre, il faut être raisonable et il faut tirer les leçons aussi de ce qui s'est passé en 2009".

La maison de couture, qui avait terminé à l'équilibre en 2008, est passée dans le rouge en 2009 sous l'effet du recul de 12% de ses ventes à périmètre comparable.

YSL a été particulièrement affecté par la baisse de la demande des distributeurs américains et par la baisse des dépenses dans l'ouest de l'Europe.

Mais selon Valérie Hermann, les cordons de la bourse commencent à se délier à nouveau. "On ressent qu'il y a un rebond, qu'il y a un optimisme, qu'il y a une vraie envie d'acheter", a-t-elle dit.

En février, les distributeurs américains ont enregistré en février leurs meilleurs chiffres de vente depuis le début de la récession.

  Suite...