5 mars 2010 / 17:30 / dans 8 ans

LEAD 4 A400M - EADS confirme un accord sur le financement

* L‘enveloppe publique de E1,5 md sera remboursée sur les exportations

* Nouvelle provision de E1,8 milliard dans les comptes 2009

* EADS annoncera des pertes opérationnelle et nette le 9/3

* Les Etats renoncent aux pénalités de retard

(Actualisé avec Moody‘s)

par Matthias Blamont

PARIS/BERLIN, 5 mars (Reuters) - EADS EAD.PA a confirmé vendredi être parvenu à un “accord de principe” sur le financement de l‘A400M avec les pays clients, une annonce qui permet de lever les doutes sur la poursuite du programme, en retard de près de quatre ans.

Cette déclaration, confirmée par les ministères français et allemand de la Défense, met également un terme à plusieurs mois de négociations difficiles entre le géant européen d‘aéronautique et de défense et les sept pays de l‘Otan à l‘origine du lancement de l‘avion de transport militaire, même si des détails importants restent à finaliser dans les semaines à venir.

Le ministère de la Défense allemand a précisé de son côté que les premières livraisons de l‘A400M à la Bundeswehr, première cliente avec 60 appareils commandés, interviendraient en 2014. Dans un communiqué, EADS souligne que les pays clients sont convenus d‘apporter deux milliards d‘euros ainsi qu‘une enveloppe complémentaire de 1,5 milliard d‘euros.

Cette enveloppe, dont la forme exacte a fait l‘objet d‘ultimes négociations jusqu’à vendredi, sera versée “en échange d‘une participation aux futures ventes à l‘exportation”.

“Compte tenu de cet accord, une estimation des revenus et des coûts à terminaison incluant une évaluation des risques, revue par le conseil d‘administration d‘EADS, conduit à augmenter la provision pour perte du programme A400M de 1,8 milliard d‘euros avant impôts pour l‘ensemble de l‘exercice 2009”, explique EADS.

PAS DE PENALITES DE RETARD

Cette nouvelle charge intégrée aux comptes 2009 viendra s‘ajouter aux 2,4 milliards d‘euros de “provisions A400M” déjà passées par l‘entreprise.

“L‘EBIT avant amortissement des écarts d‘acquisition et éléments exceptionnels et le résultat net d‘EADS seront négatifs en 2009 après incorporation de cette charge”, a ajouté EADS.

La maison mère d‘Airbus doit présenter ses résultats annuels le 9 mars.

EADS a également indiqué que les pays clients s’étaient engagés à renoncer “à faire valoir toutes indemnités forfaitaires au titre des retards en cours” et à accélérer le versement des acomptes de “prélivraison” au cours de la période 2010-2014.

“Le profil des flux de trésorerie de l‘A400M pour les années à venir doit encore être négocié dans le contrat modifié, toutes les parties souhaitant limiter au maximum les impacts négatifs en termes de flux financiers”, a poursuivi le groupe.

Le titre EADS a clôturé en hausse de 1,98% à 15,95 euros à la Bourse de Paris avant cette annonce.

Initialement évalué à 20 milliards d‘euros, le développement des 180 premiers A400M est désormais estimé à 31,2 milliards.

Airbus Military, la division chargée de l‘A400M, estime à 400 unités le nombre d‘appareils susceptibles d’être placés à l‘export.

Moody’s Investors Service a fait savoir que l‘accord de principe n‘avait pas d‘incidence sur la rating senior non garanti A1.

Avec la contribution de Sabine Siebold et Tim Hepher à Berlin, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below