March 9, 2010 / 8:33 AM / 7 years ago

PORTRAIT Valeo - Aschenbroich, un réformateur sous surveillance

7 MINUTES DE LECTURE

* Valeo dévoilera sa nouvelle stratégie mercredi

* Réorganisation du groupe autour de 4 grands pôles

* Jacques Aschenbroich travaillera sous le regard de ses deux principaux actionnaires, Pardus et le FSI

par Gilles Guillaume

PARIS, 9 mars (Reuters) - Jacques Aschenbroich, qui dévoilera mercredi sa stratégie pour Valeo, comptera sur son volontarisme et son expérience industrielle internationale forgée pendant 20 ans chez Saint-Gobain pour réformer l'équipementier automobile, mais il sera surveillé de près par ses deux actionnaires principaux et des syndicats vigilants.

Ce lyonnais de 55 ans, ingénieur des Mines, a pris la tête de Valeo (VLOF.PA) il y a presque un an après l'éviction houleuse de Thierry Morin. Ce dernier était en désaccord avec le principal actionnaire, le fonds d'investissement américain Pardus, qui réclamait une évolution de la gouvernance du groupe et un recentrage stratégique sur ses principaux métiers.

Pardus, qui détient près de 20% du capital, a obtenu gain de cause sur le premier point puisque le poste de PDG a été scindé en deux, la présidence du conseil d'administration revenant à Pascal Colombani, directeur associé du cabinet de conseil AT Kearney, et la direction générale à Jacques Aschenbroich.

Sur le deuxième point, Valeo a déjà annoncé en juillet dernier son intention de ramener de 11 à quatre le nombre de ses divisions (systèmes de confort et détection, systèmes de propulsion, systèmes thermiques et systèmes de visibilité) afin de gagner en efficacité.

"Les défauts de Valeo, c'est un manque de croissance, un manque de rentabilité, une organisation extraordinairement complexe et un manque de vision", a déclaré Jacques Aschenbroich lors des résultats annuels du groupe le 24 février. "Ce qui fait défaut à Valeo, c'est la croissance interne."

REBONDIR SUR LES NOUVEAUX MARCHÉS

Après vingt années d'expansion internationale rapide, l'équipementier a été rattrapé par la crise, comme l'ensemble du secteur. En 2009, la priorité est allée à la discipline financière et Valeo cherche maintenant le meilleur moyen de rebondir, notamment sur les nouveaux marchés.

"Les observateurs qui regardent Valeo ont encore trop tendance à nous identifier avec nos clients français, alors qu'ils ne représentent aujourd'hui que 25%, ce qui est beaucoup, mais les clients allemands sont en train de croître de façon considérable, de même que les clients asiatiques", ajoutait Jacques Aschenbroich le mois dernier.

Ce polyglotte - il parle anglais, allemand et portugais depuis ses deux années sur le sol brésilien pour le compte de Saint-Gobain (SGOB.PA) - s'est forgé une solide expérience internationale au sein du géant des matériaux de construction.

"C'est un grand industriel", dit de lui Pierre André de Chalendar, actuel directeur général de Saint-Gobain, qui l'a cotoyé pendant une dizaine d'années au sein du comité de direction. "C'est d'abord un opérationnel, volontaire, volontariste même, quelqu'un qui a de la suite dans les idées."

Du Brésil, où il est responsable régional à 34 ans, à l'Allemagne puis aux États-Unis, Jacques Aschenbroich a gravi les échelons jusqu'à la direction des pôles vitrages et matériaux haute performance, dont il a supervisé la stratégie, avant d'être nommé directeur général adjoint. Mais il connaît alors un sérieux revers et doit quitter le groupe en 2008, dans le sillage d'une amende record infligée par la Commission européenne pour entente sur le marché du verre automobile.

"RÉVOLUTION CULTURELLE"

Valeo lui donne l'occasion de rebondir. Mais cet homme au ton posé, père de trois enfants, disposera d'une marge de manoeuvre plus limitée que ses deux grands prédécesseurs, l'homme fort historique Noël Goutard (1987-2000) et son dauphin Thierry Morin (2003-2008).

Outre Pardus, Valeo compte un autre actionnaire de poids, le Fonds stratégique d'investissement qui détient conjointement avec la Caisse des dépôts 8,33% du capital. Le chef de l'État Nicolas Sarkozy avait demandé au FSI d'investir dans Valeo "pour ne pas le laisser en tête-à-tête avec un fonds d'investissement agressif". Nul doute qu'il veillera en retour à ce que la réorganisation de Valeo n'ait pas des conséquences drastiques en termes d'emploi. Le groupe a déjà supprimé 5.000 postes en un an, sur un effectif de 57.000, dont 1.600 en France.

"Ce qu'Aschenbroich propose est une petite révolution culturelle", commente un analyste. "Valeo est aujourd'hui davantage une fédération de PME héritées d'une dizaine de métiers accumulés au fil de l'histoire, qu'un véritable groupe."

"Cette partie-là est acquise, elle permettra de supprimer de nombreux doublons et de générer des synergies. En revanche, la suite à donner suscite plus de doutes, c'est-à-dire la question de la rotation des actifs et des choix stratégiques futurs."

En réorganisant Valeo autour de quatre grands pôles autonomes, Jacques Aschenbroich s'inspirera du fonctionnement décentralisé en vigueur chez Saint-Gobain. Son expérience à Matignon, où il a été conseiller technique de Jacques Chirac chargé des problèmes industriels et de la recherche en 1987-1988, lui sera également précieuse.

Le nouveau directeur de la stratégie et du plan de Valeo, Edouard de Pirey, nommé fin octobre, a occupé un poste similaire auprès de la ministre de la Recherche Valérie Pécresse en 2007, un atout alors que Valeo mise plus que jamais sur l'innovation pour proposer des technologies à plus forte valeur ajoutée.

Voir aussi:

* Les résultats 2009 de Valeo [ID:nLDE61N2EP]

* Les effectifs préoccupent les équipementiers auto [ID:nLDE61H0Q0]

* D'autres informations financières sur Valeo: here

Avec Helen Massy-Beresford, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below