4 mars 2010 / 17:20 / dans 8 ans

SALON La BlueCar électrique de Bolloré programmée pour fin 2010

* En fonction des crash tests, les premiers modèles pourraient être disponibles dès l‘automne

* Vincent Bolloré assure que Pininfarina est tiré d‘affaire

par Gilles Guillaume et Helen Massy-Beresford

GENEVE, 4 mars (Reuters) - Après avoir souffert des retards imputables aux difficultés financières de son partenaire italien Pininfarina PNMI.MI, la voiture électrique de Vincent Bolloré pourrait être commercialisée d‘ici la fin de l‘année, a annoncé le PDG du groupe diversifié au salon de l‘automobile de Genève.

Celui-ci vient d‘inaugurer deux usines de batteries, une à Quimper (Finistère) en septembre et la deuxième à Montréal, au Canada, en octobre. Chaque site aura à l‘horizon 2013 une capacité de production de 15.000 batteries de 30 kw/h par an.

“Avec cette capacité, on peut faire 30.000 voitures Pininfarina, ou 10.000 bus (il faut trois batteries par bus), ou 60.000 petits véhicules urbains”, a déclaré Vincent Bolloré lors d‘une interview à Reuters au salon de Genève. “Notre objectif est un mélange des trois.”

Les constructeurs automobiles travaillant sur un ou plusieurs projets électriques sont entrés dans la dernière ligne droite, comme l‘ont encore rappelé les différents modèles exposés au salon de Genève. Les premières voitures de PSA (PEUP.PA) et de Nissan (7201.T) doivent être commercialisées en fin d‘année, tandis que Renault (RENA.PA) pourra tester en grandeur nature son premier modèle tout électrique en 2011 en Israël.

Les véritables volumes ne sont toutefois pas attendus avant 2012 au plus tôt.

“Il serait ridicule de faire compétition avec les grands groupes mondiaux qui font des millions de voitures”, poursuit Vincent Bolloré. “Mais quand on regarde ce que font les groupes automobiles, en réalité l‘essentiel de leur technologie c‘est le moteur thermique, le reste c‘est l‘assemblage qu‘ils réalisent en grande partie à l‘extérieur.”

“Or dans la voiture électrique, le cour du problème c‘est la batterie, c‘est-à-dire le stockage de l’électricité et la capacité à la charger et à la décharger. Et dans ce domaine on a un gros avantage par rapport aux constructeurs automobiles, notre groupe est depuis 50 ans le premier fournisseur mondial de composants pour condensateurs, un stockeur d’électricité.”

Le groupe mise toujours sur une autre technologie que le lithium ion puisque la BlueCar sera dotée de batteries lithium métal polymère (LMT).

Le soutien des banques à Pininfarina, spécialiste des voitures de petites série, signifie que le groupe est tiré d‘affaires, a également assuré Vincent Bolloré. Pour surmonter les réticences des automobilistes sur ce marché de “pionnier”, les premières BlueCars seront disponibles uniquement en location, a-t-il ajouté.

Dans les utilitaires, le groupe Bolloré travaille avec un autre spécialiste des petites séries, Gruau, qui lancera d‘ici la fin de l‘année à Laval (Mayenne) un premier bus électrique à batterie LMT.

Pour un encadré sur les différents modèles électriques en présence [ID:nLH89130].

Edité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below