4 mars 2010 / 16:55 / dans 8 ans

LEAD 2 Areva - Opérationnel 2009 en hausse, croissance en vue

* Augmentation de capital potentiellement au S1

* Lauvergeon parle de “manipulations” en évoquant les rumeurs sur son départ

* Provisions sur la Finlande “confortables”

(actualisé avec conférence)

par Benjamin Mallet

PARIS, 4 mars (Reuters) - Areva CEPFi.PA a publié jeudi un résultat opérationnel 2009 en hausse grâce à son pôle amont et le groupe nucléaire a confirmé ses objectifs de rentabilité à l‘horizon 2012.

Détenu à plus de 90% par l‘Etat français, Areva a également indiqué qu‘il visait pour 2010 “une croissance significative” de son carnet de commandes et de ses ventes, une progression de son résultat opérationnel et une forte hausse de son résultat net part du groupe.

A l‘horizon 2012, la société table sur des ventes de 12 milliards d‘euros, une marge opérationnelle à deux chiffres et un cash-flow opérationnel libre “significativement positif”.

Anne Lauvergeon, la présidente du directoire d‘Areva, a déclaré lors d‘une conférence que les discussions se poursuivaient autour de l‘entrée de partenaires dans son capital à hauteur de 15%.

“Ils discutent désormais avec notre actionnaire majoritaire pour négocier les conditions de leur entrée, tant sur le plan financier que de la gouvernance”, a-t-elle dit. “Cette augmentation de capital se fait sur la base des résultats 2009”, a également souligné Anne Lauvergeon. “Je crois que le timing, qui dépend profondément des investisseurs et de l‘Etat, est pour le premier semestre.”

Mitsubishi Heavy Industries (MHI) (7011.T) et les fonds souverains du Qatar et du Koweït sont régulièrement cités comme des candidats potentiels à une entrée au capital du groupe public français.

Evoquant des rumeurs selon lesquelles l‘Etat voudrait la remplacer à la tête d‘Areva, Anne Lauvergeon a déclaré : “Tout ça est un peu consternant (...). On a des vrais enjeux internationaux et je ne pense pas qu‘on les fasse prospérer avec ce genre de manipulations sous-terraines.”

Concernant les divergences entre EDF et Areva, elle a en outre déclaré aux Echos dans une interview à paraître vendredi : “Aujourd‘hui, je pense, les choses sont en train de redevenir plus sereines (...), je souhaite que nous puissions avoir ensemble de réelles discussions stratégiques.”

Areva et EDF se sont notamment opposés au sujet du traitement de l‘uranium brûlé dans les centrales de l’électricien.

DIVIDENDE EN LÉGÈRE HAUSSE

Le groupe nucléaire a enregistré en 2009 un résultat net part du groupe de 552 millions d‘euros contre 589 millions en 2008. Sur le seul périmètre nucléaire et renouvelables, son résultat opérationnel a atteint 97 millions contre une perte de 143 millions et son chiffre d‘affaires - publié fin janvier - 8,5 milliards (+5,4%).

En incluant sa filiale transmission et distribution (T&D), dont la cession pour près de 4,1 milliards d‘euros au tandem Alstom (ALSO.PA) - Schneider (SCHN.PA) est en cours, le résultat opérationnel ressort à 501 millions d‘euros contre 417 millions en 2008.

Le cash-flow opérationnel libre, sur ce même périmètre, s’établit à -959 millions d‘euros contre -921 millions.

A fin 2009, le carnet de commandes des activités nucléaire et renouvelables d‘Areva atteignait 43,3 milliards d‘euros (+1,8% par rapport au 31 décembre 2008).

Avant une nouvelle provision de 550 millions d‘euros enregistrée au 1er semestre pour l‘EPR finlandais (OL3), le résultat opérationnel des activités nucléaire et renouvelables atteint 647 millions d‘euros, soit une marge opérationnelle de 7,6%, contre 606 millions et une marge de 7,5% en 2008.

Le total des provisions enregistrées pour le chantier OL3, qui subit déjà un retard de trois ans, s’élève toujours à 2,3 milliards d‘euros et Anne Lauvergeon a qualifié ce niveau de “confortable”.

Areva propose un dividende de 7,06 euros par action au titre de 2009, contre 7,05 euros au titre de 2008.

Le pôle Réacteurs et Services a subi en 2009 une perte opérationnelle avant provision pour OL3 (-76 millions d‘euros contre +61 millions), tandis que le pôle Amont a enregistré un bénéfice opérationnel de 659 millions (contre 453 millions).

L‘endettement net d‘Areva s’élevait à 6.193 millions d‘euros à fin 2009 contre 5.499 millions d‘euros à fin 2008, pour des fonds propres de 7.574 millions contre 7.292 millions fin 2008.

Dans le cadre de son plan de financement, Areva a en outre prévu de céder ses participations de 25,78% dans Eramet (ERMT.PA) et de 11,4% (à fin 2008) dans STMicroelectronics (STM.PA), qui doivent rester sous actionnariat public.

Ce plan de financement doit, selon Bercy, permettre à Areva de garantir plus de neuf milliards d‘euros d‘investissements d‘ici à 2012.

Edité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below