UCB prédit deux blockbusters, résultats décevants en 2009

mardi 2 mars 2010 10h25
 

BRUXELLES, 2 mars (Reuters) - Le groupe pharmaceutique belge UCB (UCB.BR: Cotation) a prédit mardi que deux de ses nouveaux médicaments seraient des blockbusters, après une chute de ses revenus sur 2009, mais ses résultats ont déçu, faisant reculer le cours de son titre à la Bourse de Bruxelles.

À 9h20 GMT, l'action UCB perdait 3,1% à 31,56 euros.

Spécialisé dans le traitement du système nerveux central et l'immunologie, UCB doit faire face à une concurrence accrue des génériques sur certaines de ses molécules phares, comme le Keppra ou l'antihistaminique Zyrtec, ainsi que sur ses trois derniers médicaments.

Pour la première fois, la compagnie pharmaceutique a donné des estimations de ventes maximales d'au moins 1,5 milliard d'euros pour son nouveau médicament Cimzia contre l'arthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn, d'au moins 1,2 milliard d'euros pour le Vimpat, qui soigne l'épilepsie, et d'au moins 400 millions d'euros pour le patch Neupro, qui traite la maladie de Parkinson.

Les prévisions concernant le Cimzia et le Vimpat dépassent les attentes des marchés, qui tablaient sur un milliard d'euros pour le premier et sur 600 ou 700 millions d'euros pour le second.

UCB a fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 13% pour l'année 2009, à 3,1 milliards d'euros, dans la fourchette basse de ses prévisions.

L'EBITDA (revenu avant intérêts, impôts, amortissements et provisions) a chuté de 5% à 698 millions d'euros, soit légèrement en-dessous des attentes de la compagnie et des analystes interrogés par Reuters.

UCB prévoit des revenus d'environ 3 milliards d'euros pour 2010, un bénéfice courant de 700 millions d'euros et un bénéfice par action d'environ 1,76 euro.

(Philip Blenkinsop, version française Catherine Monin)