Première perte nette de l'histoire d'Allied Irish Banks

mardi 2 mars 2010 10h27
 

DUBLIN, 2 mars (Reuters) - Allied Irish Banks (ALBK.I: Cotation) a annoncé mardi la première perte nette de son histoire après avoir subi les effets de son exposition à l'effondrement du marché immobilier irlandais.

Allied Irish a fait état d'une perte nette de 2,3 milliards d'euros, une première depuis sa création en 1966, mais cette perte est inférieure aux 2,9 milliards prévus par le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S, ce qui a permis à son titre de bondir de 3,5% dès l'ouverture de la Bourse de Dublin.

En 2008, elle avait dégagé un bénéfice de 890 millions d'euros.

Deuxième banque irlandaise en termes de capitalisation boursière, Allied Irish a précisé que son bénéfice d'exploitation avant provisions s'est légèrement accru à près de trois milliards d'euros, mais qu'il a basculé dans le rouge, affecté par des provisions passées sur des pertes sur crédit dans le secteur de la construction et de l'immobilier.

Allied Irish, dans laquelle l'Irlande détient une participation indirecte de 25%, s'apprête à transférer 23 milliards d'euros de créances douteuses au sein de la structure publique de défaisance NAMA, un chiffre légèrement inférieur aux 24 milliards d'euros qu'elle anticipait auparavant.

"En 2010, la priorité d'Allied Irish Banks sera de se restructurer et de rétablir ses activités afin de soutenir sa viabilité et restaurer la crédibilité du groupe chez tous ses actionnaires", indique-t-elle dans un communiqué.

(Andras Gergely, Nicolas Delame pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)