February 26, 2010 / 8:05 AM / in 7 years

LEAD 2 Lloyds-Perte de £6,3 mds en 2009, dépréciations en hausse

4 MINUTES DE LECTURE

* Perte annuelle en baisse

* Dépréciations de £24 milliards

* Prévoit une amélioration des dépréciations et des marges

* L'action baisse

par Clara Ferreira-Marques et Steve Slater

LONDRES, 26 février (Reuters) - Lloyds Banking Group (LLOY.L) a subi une perte de 6,3 milliards de livres (7,1 milliards d'euros) en 2009, avec un total des dépréciations de £24 milliards, en hausse de 60%, lié pour l'essentiel à des créances douteuses héritées de l'ancienne HBOS.

La première banque de dépôts britannique avait enregistré une perte de £6,7 milliards en 2008. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait pour 2009 une perte de £7,1 milliards.

Elle précise que la situation s'améliorera cette année, sur le front des créances douteuses. Elle remarque que les dépréciations afférentes ont diminué de 21% au second semestre, par rapport au semestre précédent, et elle escompte "un rythme d'amélioration semestriel similaire tout au long de 2010".

Lloyds, qui avait racheté sa concurrente HBOS en janvier 2009 et qui a vu l'Etat britannique depuis entrer dans son capital à hauteur de 41%, anticipe aussi une amélioration de ses marges - avec un objectif de 2% cette année - et de ses activités cette année, dans un contexte de "redressement timide" de l'économie.

La marge était de 1,8% au second semestre 2009 et de 1,7% au premier semestre.

Ces déclarations font écho à celles de sa concurrente Royal Bank of Scotland (RBS.L), qui a publié ses comptes la veille. [ID:nLDE61O0IH]

Les analystes disent que les dépréciations et les ratios de fonds propres dépassent leurs attentes mais ils remarquent aussi que d'autres éléments, comme l'international, sont eux en deçà.

"Ce n'est pas très bon à notre avis", dit Andrew Lim, analyste de Matrix, faisant référence au loupé du produit net des intérêts et à l'augmentation des actifs pondérés en fonction de leur risque.

"Les ratios de fonds propres sont conformes à nos attentes mais si la direction affirme qu'elle restructure le bilan comme il faut, cela ne se voit pas dans ces résultats, ce serait même plutôt le contraire".

D'autres toutefois saluent les nouvelles sur les marges et les analystes d'UBS soulignent que les prévisions en la matière induisent sans doute une génération de revenus largement supérieure à ce que le marché anticipe.

La banque ajoute qu'elle a réalisé des économies de £534 millions durant l'année, du fait de l'opération HBOS, et elle a relevé son objectif de synergies annuelles tirées d'elle à deux milliards par an d'ici à 2011.

A l'exemple de HBOS, qui a elle aussi bénéficié d'une aide publique, Lloyds devra procéder à des cessions d'actifs pour satisfaire aux règles de la concurrence européennes et compenser son aide publique. Cela suppose la vente de centaines d'agences. Toutefois, le directeur général Eric Daniels a affirmé que la priorité était d'assainir le bilan et de boucler l'intégration de HBOS.

La banque n'a fait aucun commentaire sur les rémunérations, après avoir annoncé cette semaine qu'Eric Daniels renonçait à son propre bonus.

L'action perd près de 2% à 53,89 pence en matinée.

Version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below