February 25, 2010 / 7:14 AM / in 7 years

LEAD 3 F.Télécom-Objectifs confirmés, nouvelle équipe dirigeante

7 MINUTES DE LECTURE

* CA et Ebitda sans surprise, résultat net affecté par des charges exceptionnelles

* Confirme viser un cash flow organique annuel de E8 mds jusqu'en 2011

* Maintient sa politique de dividende, 1,40 euro par action au titre de 2009

* Deux accords bientôt signés avec les syndicats

(Actualisé avec conférence de presse, précisions)

par Marie Mawad

PARIS, 25 février (Reuters) - France Télécom FTE.PA a confirmé jeudi l'ensemble de ses objectifs de moyen terme, annonçant également la nomination d'une nouvelle équipe dirigeante par le nouveau directeur général, Stéphane Richard.

L'opérateur télécoms a publié des résultats 2009 globalement conformes au consensus, hormis l'impact exceptionnel de 461 millions d'euros lié au "plan séniors" négocié en fin d'année avec les organisations syndicales et des coûts de litige.

"On sent que l'activité est globalement stabilisée (...), y compris dans les pays, comme le Royaume-Uni et l'Espagne, qui étaient dans les situations les plus difficiles en 2009", a commenté le directeur financier Gervais Pellissier, dans une interview sur Radio Classique.

Le chiffre d'affaires a reculé de 4,7%, à 50,95 milliards d'euros, l'Ebitda s'est établi à 17,25 milliards, représentant une marge de 33,9% (-0,4 point). Le résultat net a reculé de plus d'un quart, à 3 milliards, mais en termes comparables il était de 4,85 milliards d'euros.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait sur un chiffre d'affaires de 50,7 milliards d'euros, un Ebitda de 16,9 milliards et un résultat net de 4,4 milliards.

En excluant les activités du groupe au Royaume-Uni, déconsolidées pour refléter la fusion récemment annoncée de la filiale britannique avec celle de Deutsche Telekom (DTEGn.DE), les ventes ont été de 45,94 milliards d'euros et l'Ebitda de 16,33 milliards.

"Le quatrième trimestre est légèrement meilleur que prévu. Il y a deux bonnes surprises: l'Espagne et le Royaume-Uni qui rebondissent au quatrième trimestre", commente Stéphane Beyazian, analyste chez Raymond James Euro Equities.

"La situation ne s'améliore pas en France, ce qui n'est pas surprenant. Ça devrait se poursuivre avec l'arrivée de Free Mobile sur le marché", ajoute-t-il.

Au quatrième trimestre, les ventes ont reculé de 2,3% en France, à 5,9 milliards d'euros. Elles ont continué de baisser au Royaume-Uni et en Espagne, réduisant toutefois leur chute par rapport aux neuf premiers mois de l'année.

Pas De Changement De Cap

Pour 2010, France Télécom table sur un chiffre d'affaires "globalement stable" à base comparable, estimant que les mesures de régulation auront un impact défavorable d'un milliard d'euros.

Gervais Pellissier a estimé, lors d'une conférence téléphonique, que l'effet des mesures réglementaires devrait être de 450 à 500 millions d'euros sur l'Ebitda en 2010, comparable à celui enregistré en 2009.

L'opérateur télécoms a confirmé l'ensemble de ses objectifs de moyen terme, dont celui d'un cash flow organique de huit milliards d'euros, précisant que ce niveau exclut le coût d'achat de fréquences mobiles supplémentaires et de licences, ainsi que celui du litige sur la taxe professionnelle.

Il a également annoncé qu'il maintiendrait sa politique d'investissement et de dividende, et versera au titre de 2009 un dividende de 1,40 euro par action, inchangé par rapport au précédent.

"Le marché des télécoms en France devrait continuer (en 2010) à être plus résistant que les grands marchés européens", a estimé Stéphane Richard lors d'une conférence de presse.

France Télécom table sur une croissance de l'ensemble du marché français de 2% à 3% dans la téléphonie mobile en 2010, et une hausse de 8% dans le fixe haut débit (ADSL).

Dans l'ADSL, le groupe a annoncé qu'il comptait lancer un "quadruple play" - téléphone, internet, télévision et mobile - en 2010, pour concurrencer notamment l'offre Ideo de Bouygues Telecom (BOUY.PA).

L'aspect Social "En Bonne Voie"

Dans le domaine social, Gervais Pellissier a précisé que les négociations avec les syndicats sur les conditions de travail étaient "sur la bonne voie" et que le groupe espérait pouvoir signer deux accords avant le 5 mars, concernant la mobilité ainsi que l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

"Il n'y a pas de surcoût supplémentaire qui sera à prendre sur la marge du fait de la mise en place du contrat social", a ajouté Stéphane Richard, en conférence de presse.

France Télécom a également annoncé dans un second communiqué que le nouveau directeur général avait nommé sa nouvelle équipe dirigeante, qui compte 15 personnes. (voir [ID:LDE61O0KK])

Les grandes lignes de son plan d'action sur le marché français seront dévoilées le 25 mars, en vue de la présentation d'un projet d'entreprise plus complet avant l'été.

A 14h00, le titre s'inscrivait en hausse de 2,58%, à 17,28 euros.

Voir aussi:

* La nouvelle équipe dirigeante [ID:nLDE61O0KK]

* Portrait de Stéphane Richard [ID:nLDE6141V1]

* Portrait de Didier Lombard [ID:nLDE6140VW]

* Chronologie des principaux jalons de l'histoire de France Télécom depuis 2002 [ID:nLDE61N0LE]

* Les principales données financières du groupe : here

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below