Continental ne s'attend pas à une baisse importante de sa dette

mardi 23 février 2010 11h25
 

FRANCFORT, 23 février (Reuters) - L'équipementier automobile allemand Continental (CONG.DE: Cotation) a déclaré mardi s'attendre à ce que son niveau d'endettement reste élevé cette année.

Il a également indiqué s'être fixé pour objectif de revenir à la rentabilité (sur la base de son EBIT) en 2010, ce qui a satisfait les marchés qui faisaient grimper son titre de 4,18% à 33,9 euros à 10h25 GMT.

"L'accroissement des investissements, une prochaine augmentation des liquidités disponibles grâce à une reprise des ventes et des sorties de trésorerie liées aux mesures de restructuration lancées en 2009, limiteront significativement les flux de trésorerie disponible en 2010", a indiqué la société.

Le président du directoire Elmar Degenhart a dit à des journalistes que son groupe allait continuer de réduire ses obligations financières alors qu'il tente de fusionner avec son propriétaire Schaeffler.

Le groupe allemand, dont le free cash flow 2009 est ressorti à 1,64 milliard d'euros, espère ramener le niveau de sa dette, dont l'ensemble arrive à maturité en 2012, à 7,85 milliards d'euros après avoir augmenté son capital en début d'année. [ID:nLDE6051UP]

Toutefois, Elmar Degenhart a indiqué qu'il n'envisageait pas de vendre des actifs importants comme Rubber Group.

En revanche, l'équipementier a fait part de son intention de lever des fonds en émettant des titres à haut rendement sur le marché obligataire pour allonger la maturité de son endettement.

Pour l'exercice en cours, Continental prévoit une croissance de son chiffre d'affaires d'au moins 5% et une amélioration importante de son bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) ajusté.

Au quatrième trimestre 2009, l'Ebit ajusté de Continental est ressorti à 504 millions d'euros, contre 462 millions attendus, avec une marge de 8,9%.

Vers 10h20 GMT, le titre bondissait de 453%, à 34,01 euros.

(Christiaan Hetzner, version française Alexandre Boksenbaum-Granier)