Commerzbank - Perte nette au T4, anticipe des bénéfices en 2010

mardi 23 février 2010 08h30
 

FRANCFORT, 23 février (Reuters) - Commerzbank (CBKG.DE: Cotation) a fait état mardi d'une perte nette supérieure aux attentes au quatrième trimestre 2009 et d'une hausse sensible de ses provisions, tout en livrant des perspectives encourageantes pour 2010.

La deuxième banque allemande, qui tente de se restructurer après le rachat de sa rivale Dresdner Bank au plus fort de la crise financière, prévoit que ses provisions pour pertes sur crédit reculeront cette année et promet de meilleurs résultats en 2010.

"Nous ne sommes pas encore là où nous voulons être, mais nous avons réduit les risques et nous avons amélioré notre base capitalistique", a déclaré le président du directoire Martin Blessing, dans un communiqué publié mardi.

La perte nette de 1,86 milliard d'euros accusée au quatrième trimestre dépasse de loin celle de 1,36 milliard prévue par les analystes interrogés par Reuters.

Les provisions pour pertes sur crédit se sont creusées à 1,32 milliard d'euros sur le trimestre, contre 638 millions pour la période correspondante de 2008, en raison de l'exposition de la banque à la conjoncture allemande. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un chiffre supérieur, à 1,35 milliard d'euros.

Commerzbank a indiqué que son ratio Tier 1 s'était maintenu à 10,5% à la fin du quatrième trimestre.

Le groupe a indiqué que ses activités bancaires seraient rentables en 2010 et qu'il vise toujours plus de quatre milliards d'euros de bénéfice d'exploitation par an à partir de 2012.

Dans une publication anticipée, Commerzbank avait annoncé lundi soir une perte d'exploitation plus lourde que prévu de 1,6 milliard d'euros pour les trois derniers mois de 2009, affectés par un résultat de trading médiocre.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une perte maximale de 1,57 milliard d'euros, le consensus donnant 1,15 milliard.

La banque précisait dans un communiqué qu'elle avait réalisé un résultat de trading négatif à hauteur de 561 millions d'euros sur le trimestre.

(Edward Taylor, Wilfrid Exbrayat et Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)