Accor-Profit en berne, détails sur la scission attendus mercredi

lundi 22 février 2010 19h37
 

 * Forte baisse du résultat courant avant impôts attendue
pour 2009
 * Les résultats seront publiés le 24 février
 * Le marché attend des informations sur la scission et les
cessions d'actifs
 PARIS, 22 février (Reuters) - Accor (ACCP.PA: Cotation) devrait
annoncer mercredi un résultat courant avant impôts diminué de
plus de moitié pour 2009, année marquée par la crise qui sera
peut-être le dernier exercice du groupe avant la scission de ses
activités d'hôtellerie et de services.
 Le consensus effectué auprès de 14 analystes par Thomson
Reuters I/B/E/S donne le résultat courant avant impôt à 420
millions d'euros contre les 875 millions atteints en 2008. 
 Le numéro quatre mondial de l'hôtellerie avait réaffirmé en
janvier s'attendre un résultat compris entre 400 et 450 millions
d'euros, une estimation qui prenait en compte un impact négatif
de 40 millions d'euros lié à la dévaluation du bolivar
vénézuélien.
 Le groupe, qui concurrence les leaders mondiaux du secteur
comme Intercontinental (IHG.L: Cotation), Marriott MAR.N, Hilton ou
Starwood HOT.N, a essuyé un recul de plus de 10% du chiffre
d'affaires de son activité hôtellerie en 2009, avec une baisse
particulièrement marquée pour les hôtels haut de gamme.
 La direction avait indiqué en janvier constater des premiers
signes de "stabilisation" sur ce marché au quatrième trimestre
2009 mais qu'il était encore trop tôt pour parler de reprise.
 L'activité services, qui comprend notamment les
tickets-restaurants et a vocation à prendre en charge une part
importante de la dette du groupe après la scission, avait vu
pour sa part son activité progresser légèrement pour l'ensemble
de l'année.
 Cette activité est de loin la plus rentable du groupe
puisqu'en 2008 elle représentait environ 30% de l'excédent brut
d'exploitation du groupe pour seulement 13% du chiffre
d'affaires.
 
 PROFIL ATYPIQUE
 La scission de cette activité vise à remédier à la décote
qui affecte l'action Accor par rapport à celles de ses
concurrents et qui est due, selon les analystes, à son profil
atypique. 
 Les fonds Eurazeo et Colony Capital, détenteurs à eux deux
de 30% du capital d'Accor, ont organisé cette scission contre
l'avis du Fonds stratégique d'investissement (FSI), propriétaire
de 7,5% du capital. Pour ce dernier, les services avaient
l'avantage de financer le développement de l'hôtellerie, grande
consommatrice de capitaux.
 La direction d'Accor devrait selon des analystes faire face
aux besoins de développement en suivant l'exemple de ses
concurrents dont la stratégie repose sur les franchises, une
gestion aggressive de leurs marques et la vente des murs de
leurs hôtels.
 Plus que les résultats financier 2009, ce sont donc les
questions stratégiques et les précisions sur les modalités et le
calendrier de la scission qui sont attendues par les
investisseurs. 
 Ces derniers se prononceront au plus tôt sur cette opération
à la fin juin lors d'une assemblée générale.
 Les investisseurs attendent également des précisions sur le
programme de cessions d'actifs non stratégiques en cours. 
 Accor a ainsi annoncé vendredi avoir cédé au gestionnaire
d'actifs Invesco cinq hôtels en Europe pour un montant de 154
millions d'euros. Le produit de la cession servira à diminuer la
dette.
 Le programme de cessions des murs d'hôtels, engagé depuis
2005 par Accor, se heurte depuis plus d'un an à la paralysie du
marché immobilier. 
 Malgré la vente surprise, en septembre, des murs des hôtels
bas de gamme Formule 1, des analystes estiment que le potentiel
de cessions immobilières reste limité dans les 12 à 18 mois. 
 Le groupe de casinos Lucien Barrière, dont Accor possède
49%, pourrait néanmoins s'introduire en Bourse, avait-t-on
déclaré en janvier à Reuters de source proche du dossier.
 Les échecs de nombreuses introductions en Bourse ces trois
dernières semaines pourraient néanmoins rendre cette opération
particulièrement difficile à court terme.
 (Dominique Vidalon, Lionel Laurent et Julien Ponthus, édité
par Dominique Rodriguez)