22 février 2010 / 07:12 / dans 8 ans

LEAD 2 FdR-Dividende partiellement payé en actions Beni Stabili

* Vise le régime fiscal SIIQ pour Beni Stabili en Italie

* Relutif à 50% sur le bénéfice net récurrent Beni Stabili

* Résultat net récurrent 2009 de FdR en hausse de 6,9%

* ANR de FdR à 79,20 euros, stable par rapport à fin juin

* FdR vise revenu locatif 2010 stable à périmètre constant

(Actualisé avec précisions sur impact du dividende en actions, perspectives, cours et commentaire d‘analyste)

par Juliette Rouillon

PARIS, 22 février (Reuters) - Foncière des Régions (FDR.PA) va réduire son exposition en Italie via le paiement d‘une partie de son dividende en actions de sa filiale Beni Stabili (BNSI.MI) qui pourra ainsi profiter d‘un régime fiscal avantageux.

FdR propose un dividende par action de 6,90 euros - dont 3,3 euros en numéraire et six actions Beni Stabili - sur la base d‘une valeur de 0,6 euro par action de sa filiale italienne acquise en 2007, a précisé lundi le groupe foncier dans un communiqué.

Cette distribution en actions vise à faire bénéficier Beni Stabili du régime italien d‘exonération fiscale (dit SIIQ, équivalent au régime SIIC français) en élargissant le flottant et en réduisant la détention directe de FdR de 68% à 52,5%.

Pour Beni Stabili, ce statut aurait un impact relutif de 50% sur son résultat net récurrent en année pleine, a précisé à Reuters le responsable des relations avec les investisseurs, qui précise que l‘opération ne sera pas dilutive pour FdR.

En revanche, la distribution d‘actions Beni Stabili sur la base d‘un cours de 0,60 euro, représentant la moyenne des cours des trois derniers mois, représentera un écart de valeur de 2,50-3,00 euros pour FdR, à déduire de son actif net réévalué, sachant que les titres Beni Stabili détenus sont valorisés à un euro par action dans ses comptes, a précisé Philippe Le Trung.

Mais ce nouveau statut pour Beni Stabili devrait rapidement entraîner une remontée du cours de sa filiale cotée à Milan, qui se traite actuellement avec une décote de 40% sur son ANR, avec une répercussion positive sur l‘ANR de sa maison mère, a-t-il dit.

Il a précisé que FdR verrait ensuite rapidement sa part ramenée à 51% conformément aux règles italiennes du statut SIIQ.

Les analystes saluent les perspectives de hausse du résultat de FdR dans un environnement immobilier difficile et, surtout, la perspective d‘un bon statut fiscal pour sa filiale.

BONNE SURPRISE

Les deux titres, FdR et Beni Stabili, progressent fortement en Bourse lundi en fin de matinée, de 3,83% à 73,720 euros pour la française et de 6,42% à 0,6385 euros pour l‘italienne.

“Le statut fiscal pour Beni Stabili est une bonne surprise”, commente Laetitia d‘Epremesnil, analyste chez TSAF. “La société semble bien maîtriser son actif.”

Pour l‘année 2010, Foncière des Régions s‘est fixée comme objectif une nouvelle progression de son résultat net récurrent et un revenu locatif stable à périmètre constant.

“Dans un environnement économique qui restera incertain, la société entend (...) poursuivre sa stratégie active d‘asset management et saisir les opportunités d‘investissements dans un marché en consolidation, tout en poursuivant la réduction de son niveau d‘endettement”, précise la foncière dans son communiqué.

La foncière compte vendre 500 millions d‘euros d‘actifs et en acquérir à peu près autant, a précisé Philippe Le Trung.

Le groupe franco-italien a par ailleurs réduit sa dette d‘un milliard d‘euros, ramenant ainsi le ratio de sa dette sur la valeur de ses actifs (LTV) à 55,6% contre 58,8% fin 2008, tout en renforçant ses fonds propres de 454 millions d‘euros.

FdR va également poursuivre la baisse de son endettement avec pour objectif un LTV entre 50% et 55% au 31 décembre 2010.

L‘an dernier, la société a acquis 457 millions d‘euros d‘actifs de bureaux et cédé 751 millions d‘euros d‘actifs, dépassant son objectif qui avait été fixé à 500 millions.

Le résultat net récurrent 2009 de la foncière a progressé de 6,9% à 304 millions d‘euros, avec un revenu net locatif de 761 millions d‘euros, en hausse de 3,3% à périmètre constant, une baisse du taux de ses charges à 19,7% contre 20,1% en 2008, et une réduction des frais financiers liée à l‘amélioration du taux d‘intérêt moyen de la dette, à 4,60% contre 4,88% pour 2008.

Les valeurs d‘expertise du groupe se sont stabilisées au second semestre 2009 et ont diminué de 3,6% sur l‘année.

Son actif net réévalué (ANR) par action s‘est établi 79,20 euros fin 2009, en hausse de 0,3% par rapport à fin juin et en baisse de 18,2% par rapport à fin 2008, du fait notamment de l’émission de 5,5 millions d‘actions à 34 euros dans le cadre du paiement du dividende 2008 en actions et de la baisse des valeurs constatée au premier semestre 2009, a précisé FdR.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below