ENCADRE Les effectifs préoccupent les équipementiers auto

jeudi 18 février 2010 15h36
 

PARIS, 18 février (Reuters) - L'emploi reste un sujet sensible dans l'automobile, et notamment chez les équipementiers français qui ont déjà fortement réduit leurs effectifs.

Valeo (VLOF.PA: Cotation) et Faurecia (EPED.PA: Cotation) se sont restructurés de manière drastique pour faire face à la crise mondiale qui a ébranlé les constructeurs ces deux dernières années.

Mais malgré la reprise de l'activité observée au second semestre 2009, la question des surcapacités structurelles reste d'actualité.

En ce début d'année, elle semble être surtout un sujet chez les sous-traitants de rang 2 et plus.

Valeo, qui doit dévoiler début mars une nouvelle organisation, a déjà réduit ses effectifs de 5.000 personnes dans le monde entre novembre 2008 et fin décembre 2009, dont 1.600 personnes en France.

Faurecia a supprimé 4.000 emplois en France entre juin 2008 et mars 2009 et fermé 15 sites en un an dans le monde, surtout aux États-Unis.

"Faurecia a fait un effort de restructuration très important en 2009 dans le monde entier (...) et je crois qu'on peut dire que nous avons fait l'essentiel de l'effort en 2009", a assuré Yann Delabrière, son PDG, en marge de la présentation des résultats annuels du groupe le 9 février.

"Nous continuerons bien entendu de nous adapter à l'évolution de l'activité de nos clients, mais le dispositif industriel de Faurecia est je crois maintenant dans ses grandes lignes stabilisé."

"Ce qui vaut pour le monde vaut pour la France. Je ne promets pas la stabilité complète mais, dans les grandes lignes, on a réalisé nos programmes d'ajustement, cela variera ensuite en fonction de l'activité de nos clients", a-t-il ajouté.   Suite...