17 février 2010 / 17:33 / il y a 8 ans

LEAD 2 Icade compte boucler sa mutation cette année

* Actif net réévalué (ANR) en baisse de 2,8% au S2

* Dividende 2009 proposé stable à 3,25 euros

* Un acompte exceptionnel d‘environ E4 sera proposé au S2

(Actualisé avec précisions et INTERVIEW du PDG)

par Juliette Rouillon

PARIS, 17 février (Reuters) - Icade (ICAD.PA) entend boucler cette année sa réorientation vers l‘immobilier de bureaux, après une année de mutation à marche forcée, dans un contexte qui restera difficile, notamment pour l‘activité de promotion.

La filiale de la Caisse des Dépôts compte finaliser au premier semestre la vente de son pôle logement et intégrer Compagnie La Lucette MDLL.PA, une foncière de bureaux acquise en décembre 2009, conformément à la stratégie annoncée il y a deux ans, s‘est félicité son P-DG Serge Grzybowski.

“Je me rappelle avoir annoncé mi-décembre qu‘on étudierait une cession des logements et un réinvestissement. Je me rappelle aussi que nombre de personnes avaient été sceptiques sur le premier pan et encore plus sur le deuxième pan de l‘opération. Un an après, force est de constater que nous avions dit vrai”, a-t-il déclaré dans une interview à Reuters.

Icade va maintenant “gérer et digérer”, a-t-il poursuivi à l‘occasion de la publication des résultats annuels du groupe.

La foncière, qui a signé en novembre un accord de cession de plus de deux milliards d‘euros de logements, a précisé dans un communiqué que le rendement implicite en était d‘environ 4%.

Quant au rachat de Compagnie La Lucette fin décembre, pour un montant de 237 millions d‘euros auprès du fonds immobilier Morgan Stanley Real Estate Fund (MS.N), entré à hauteur de 4,5% dans le capital d‘Icade, son rendement implicite est de 8%.

Se refusant à donner des perspectives d’évolution du chiffre d‘affaires ou du cash flow en 2010, le P-DG du groupe a cependant indiqué que la baisse des loyers semblait toucher à sa fin, tandis qu‘il faudrait attendre l‘année 2011 pour voir les volumes et les marges remonter sur le marché de la promotion.

“Au niveau des loyers de bureaux, je pense que nous ne sommes pas loin du point bas”, a-t-il dit notant qu‘en revanche, “les marges dans la promotion resteront encore insuffisantes.”

LA PROMOTION ENCORE GREVEE

En pourcentage du chiffre d‘affaires, l‘excédent brut opérationnel est tombé à 4,2% l‘an dernier, contre 7,7% en 2008 avant que la crise immobilière n‘affecte les ventes.

“Nous venons de louer près de 7.500 m2 et nous sommes en train de finaliser la location d‘immeubles près de 16.000 m2, ce qui permet de penser que nous avons des perspectives d’évolution (positive des loyers), qui seront contrebalancées en termes de cash flow par une activité de promotion qui va être encore grevée par la mauvaise conjoncture de 2008 qui impacte les comptes 2009 et 2010”, a déclaré Serge Grzybowski.

Icade a publié un cash flow net courant par action 2009 en contraction de 10,9% à 3,77 euros, en raison notamment de la baisse de rentabilité du pôle promotion du groupe.

Son actif net réévalué (ANR) de liquidation au 31 décembre 2009 affiche une baisse de 16,8% à 84,50 euros, dans un contexte de chute des marchés immobiliers au premier semestre. Cependant, par rapport celui de fin juin, l‘ANR ne baisse que de 2,8%.

Icade propose un dividende net sur l‘exercice de 3,25 euros, stable par rapport à 2008, afin “d‘affirmer sa confiance sur ses perspectives à moyen terme” malgré la baisse du cash flow 2009.

Au second semestre, Icade proposera en outre la distribution d‘un acompte exceptionnel d‘environ 4,0 euros après la réalisation des cessions de logements, précise la société.

Le résultat net, part du groupe, a grimpé de 69% sur l‘année à 527,1 millions d‘euros, grâce notamment à des plus-values de cessions de 488,8 millions d‘euros au 31 décembre 2009, tandis que les provisions, notamment sur des actifs en restructuration comme la Tour Descartes à La Défense, ont pesé 82,3 millions.

Son chiffre d‘affaires annuel a atteint 1.505,6 millions d‘euros, en baisse de 5,8%, du fait des cessions de logements et du recul de 4,4% du chiffre d‘affaires du pôle promotion.

La société, au patrimoine de 5,8 milliards d‘euros (-16,5% sur l‘année du fait des cessions d‘immeubles) précise avoir un pipeline de projets d‘investissements de 900 millions d‘euros.

Ce pipeline “caractérise la volonté d‘Icade de s‘appuyer sur l‘expertise de l‘activité promotion tertiaire pour développer des projets générateurs de cash-flows futurs”, précise-t-elle.

A moyen terme, le groupe, dont l‘action a clôturé mercredi en hausse de 0,85% à 70,95 euros, avec une capitalisation de 3,47 milliards, mise sur la reprise du marché de la promotion.

Juliette Rouillon, édité par Gérard Bon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below