16 février 2010 / 08:11 / dans 8 ans

InterContinental - Bénéfices en baisse, conjoncture difficile

* Bénéfice d‘exploitation 2009 de $363 mlns, supérieur au consensus

* Des signes d‘amélioration au T4

* Taux d‘occupation stabilisé, tarifs toujours sous pression

LONDRES, 16 février (Reuters) - InterContinental Hotels (IHG.L), le numéro un mondial de l‘hôtellerie, a déclaré mardi que les conditions d‘activité dans le secteur restaient difficiles faute d‘une remontée de la fréquentation de la clientèle d‘affaires et a fait état d‘une chute de 34% de son bénéfice annuel, néanmoins supérieur aux attentes.

Le groupe britannique, qui exploite entre autres les enseignes InterContinental, Crowne Plaza et Holiday Inn, a déclaré avoir noté des signes d‘amélioration au quatrième trimestre et précisé que le taux d‘occupation de ses hôtels s’était stabilisé.

Son bénéfice d‘exploitation est tombé en 2009 à 363 millions de dollars (266 millions d‘euros). Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S le donnait à 354 millions de dollars et celui établi par le groupe lui-même ressortait à 358 millions.

“Le quatrième trimestre a montré une certaine amélioration en tendance et le taux d‘occupation est maintenant stabilisé. Les tarifs restent cependant sous pression et nous nous attendons à ce que l‘activité reste difficile jusqu’à ce que les voyageurs d‘affaires soient de retour en grand nombre”, a déclaré dans le communiqué de résultats le directeur général du groupe, Andrew Cosslett.

InterContinental, qui exploite plus de 646.000 chambres dans 4.438 hôtels dans le monde, réalise 70% de ses profits aux Etats-Unis. Son chiffre d‘affaires par chambre disponible (RevPAR), un critère clé des performances dans le secteur, a reculé de 14,7% en 2009, et de 10,9% sur le seul quatrième trimestre.

En janvier, la baisse du RevPAR a été ramenée à 3,8% seulement.

A la Bourse de Londres, l‘action InterContinental gagnait 0,5% dans les premiers échanges alors que l‘indice FTSE 100 .FTSE prenait 0,9%.

Le groupe paiera un solde de dividende de 29,2 cents, donnant un dividende total inchangé de 41,4 cents.

David Jones, version française Marc Angrand, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below