CONSENSUS Technip - Résultat net attendu en recul de 61% en 2009

lundi 15 février 2010 13h50
 

 PARIS, 15 février (Reuters) - Technip (TECF.PA: Cotation). Résultat
net part du groupe et dividende au titre de l'exercice 2009 (en
millions d'euros, sauf dividende en euros par action).
 Date et heure de publication : jeudi 18 février à 7h00.
 Conférence analystes à 9h00, conférence de presse à 11h00.
 
 Nombre d'analystes interrogés: 
 10 pour le résultat net part du groupe (consensus réalisé
par la rédaction de Reuters)
 22 pour le dividende (consensus Thomson Reuters I/B/E/S)
 
             NET PDG    DIVIDENDE
 Moyenne       176       1,29
 Maximum       185       2,09
 Minimum       165       1,19
 -------------------------------
 2008          448       1,20
 Variation   -60,8%      +7,5%
 
 NOTE : Technip a annoncé vendredi 12 février qu'il
comptabiliserait une charge exceptionnelle de 245 millions
d'euros au titre du quatrième trimestre 2009 en vue d'un
règlement des litiges aux Etats-Unis concernant une affaire de
corruption présumée au Nigeria, ce qui pénalisera son résultat
net annuel. (voir [ID:nLDE61B03Y])
 
 ACTIVITÉ : 
 Spécialiste des équipements pétroliers et gaziers, Technip
intervient dans les infrastructures sous-marines (Subsea),
plates-formes en mer (Offshore) et installations terrestres
(Onshore).
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :
 - Le groupe a précisé le 12 février qu'il attendait "des
résultats annuels 2009 supérieurs à ses objectifs les plus
récents" et qu'il prévoyait désormais un chiffre d'affaires de
6.456 millions d'euros environ et un résultat opérationnel
courant de 677 millions, supérieurs aux attentes.
 Ses prises de commandes sont ressorties à 1.934 millions
d'euros environ au quatrième trimestre, portant son carnet à
8.018 millions fin 2009.
 - Technip avait confirmé en novembre qu'il visait un taux de
marge opérationnelle tendant vers 18% dans le Subsea en 2009 et
une marge opérationnelle combinée Onshore/Offshore en
amélioration par rapport à l'exercice 2008.
 - La société avait en outre fait savoir en novembre qu'elle
tablait sur un recul de ses ventes et de ses marges en 2010 en
raison notamment d'une concurrence accrue et de l'attentisme de
certains clients.
 
 CE QUE LE MARCHE ATTEND :
 1 - Des indications du groupe sur l'évolution de ses prises
de contrats et de ses marges.
 2 - Ses prévisions pour 2010.
 
 (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)