12 février 2010 / 12:27 / il y a 8 ans

LEAD 1 M6 compte augmenter légèrement son coût de grille en 2010

* Coût de la grille de programmes 303,5 mlns d'euros en 2009

* Intérêt pour des matches de l'Equipe de France

* Marché publicitaire "ni bon ni mauvais" en début d'année, "croissance molle" envisagée en 2010

par Cyril Altmeyer

PARIS, 12 février (Reuters) - Le groupe M6 (MMTP.PA) compte légèrement augmenter les coûts de grille de la chaîne en 2010, avec une possible accélération au second semestre notamment par l'acquisition des droits de matches de l'équipe de France de football, a déclaré vendredi le président de son directoire Nicolas de Tavernost.

Le patron du deuxième groupe de télévision français n'a pas souhaité fournir d'indications sur la tendance du marché publicitaire en début d'année en raison du manque de visibilité.

L'action gagne 0,46% à 18,70 euros vers 13h20 après l'annonce, jeudi soir, de résultats annuels conforme aux attentes et d'un dividende exceptionnel de 1,50 euro par action issu de la cession de ses 5,1% dans Canal+ France à Vivendi (VIV.PA) pour 384,2 millions d'euros. (voir [ID:nLDE61A16M])

"Nous nous attendions à ce que le groupe verse un dividende exceptionnel de 1,40 euro, mais pas avant l'année prochaine", écrit Goldman Sachs dans une note.

L'amélioration du marché au quatrième trimestre a permis à M6 d'enregister une hausse de 1,5% des recettes publicitaires de la chaîne, leur première progression depuis le deuxième trimestre 2008. [ID:nLDE60Q1X9]

"Le marché n'est ni bon ni mauvais en ce moment", a simplement dit Nicolas de Tavernost aux analystes. "Nous sommes probablement dans une croissance molle, compte tenu de l'effet de base, sur l'année 2010".

ZenithOptimedia (groupe Publicis (PUBP.PA)) s'attend à une hausse de 1,5% du marché publicitaire télévisé en France, après un recul estimé à 10,3% en 2009. La chaîne M6 a surperformé avec un repli des recettes publicitaires de 8,0% l'an passé.

TF1 (TFFP.PA), dont les recettes publicitaires ont reculé de 19% sur les neuf premiers mois de 2009 pour la chaîne amirale, publiera ses résultats annuels le 18 février.

INTÉRET RÉAFFIRMÉ POUR UNE CHAÎNE DE LA TNT

La chaîne M6, qui a réduit son coût de grille de 12,5% à 303,5 millions d'euros en 2009 en l'absence de l'Euro 2008 de football, compte y consacrer quelque 310 millions d'euros cette année, a précisé Nicolas de Tavernost.

"Si c'est 330 millions, même 350 millions, ce n'est pas un drame", a-t-il ajouté. "Ce que nous voulons, ce sont des investissements avec une efficacité d'audience et plutôt dans un contexte où on sentira que le marché n'est pas récessif."

Il a précisé que M6 s'intéressait notamment à "quelques matches" des Bleus à l'extérieur, à l'image de la rencontre Irlande-France ravie à TF1 en novembre. La filiale de Bouygues (BOUY.PA) a obtenu les droits de diffusion des matches de l'équipe de France à domicile pour la période 2010-2014, ainsi que les droits de rencontres "hors territoire" que la Fédération française de football (FFF) pourrait acquérir. [ID:nLDE5BH0I7]

Forte des recettes de son désengagement de Canal+ France, qui s'ajoutent à une trésorerie nette de 85,2 millions d'euros fin 2009, M6 n'a "pas de restriction financière" pour d'éventuelles acquisitions, a noté Nicolas de Tavernost.

"Nous n'avons pas de projet immédiat consommateur de cash. Nos actionnaires nous ont toujours dit que si nous avions des projets nettement plus importants que notre capacité d'investissement, ils examineraient d'un oeil favorable ces projets", a-t-il souligné.

La seule limite de M6, dont RTL Group AUDK.LU détient 48,55%, est celle des opportunités de ses métiers, comme la vente à distance, internet, les droits audiovisuels et la télévision numérique terrestre (TNT), a-t-il ajouté.

"Actuellement, personne, à notre connaissance, n'est vendeur de chaînes de la TNT. S'il y avait des opportunités, on les étudierait", a dit Nicolas de Tavernost.

Il a réaffirmé que la chaîne "compensatoire" dont bénéficiera M6 après l'extinction de la diffusion en analogique prévue fin 2011 serait généraliste, sans plus de précisions.

Le groupe compte également investir 100 millions d'euros dans la construction d'un stade pour le club de football des Girondins de Bordeaux dont il est propriétaire, a précisé Nicolas de Tavernost. [ID:nLDE61B17G]

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below