12 février 2010 / 07:36 / il y a 8 ans

LEAD 2 ThyssenKrupp, bénéficiaire, prévoit une reprise lente

* Bénéfice imposable ajusté E237 mlns c. E56 mlns attendus

* Bénéfice exceptionnel de 76 millions d'euros

* Confirme ses prévisions 2010 mais reste prudent

* Hausse du titre en Bourse

FRANCFORT, 12 février (Reuters) - ThyssenKrupp (TKAG.DE) a déclaré que ses marchés se redresseraient lentement, après le marasme de l'an dernier, et il a enregistré son premier bénéfice trimestriel en un an grâce à une baisse de ses coûts et une hausse des prix.

Une performance qui permet au titre d'afficher une hausse de près de 2% en Bourse à la mi-journée.

Le numéro un allemand de l'acier a annoncé vendredi que son bénéfice imposable avait progressé à 313 millions d'euros contre 240 millions d'euros un an auparavant, à la faveur d'un bénéfice exceptionnel de 76 millions d'euros imputable à la cession d'activités de services industriels.

Hors ce bénéfice exceptionnel, le profit a reculé à 237 millions d'euros contre 249 millions un an auparavant, alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient 56 millions d'euros.

"Nous estimons que les économies de coûts en cours sont le moteur le plus important de (ces) solides résultats", note Merck Finck dans une note à ses clients.

"La plupart des segments ont dégagé des bénéfices au premier trimestre. Cela accentue notre conviction selon laquelle nous serons en mesure d'atteindre nos objectifs pour l'exercice fiscal en cours", indique le président du directoire Ekkehard Schulz dans un communiqué.

HAUSSE DES PRIX GRACE AUX RESTOCKAGES

Les prix de l'acier ont rebondi au cours du second semestre 2009 grâce à un phénomène de restockage, tandis que les secteurs de l'automobile, de l'électroménager opéraient une reprise graduelle.

ThyssenKrupp a d'ailleurs prévenu que, compte tenu de la fragilité de la reprise économique mondiale, ses clients achetaient principalement pour reconstituer leurs stocks plutôt que pour répondre à une hausse de la demande.

ThyssenKrupp a également subi les effets de la faiblesse économique de l'Allemagne, où le groupe réalise près d'un tiers de son chiffre d'affaires, avec une baisse de 28% de ses nouvelles commandes et de 19% de ses ventes.

Vendredi, l'Office fédéral de la statistique a indiqué que le PIB allemand avait connu une croissance nulle au quatrième trimestre, par rapport au trimestre précédent et une contraction de 1,7% sur un an. [ID:nLDE61B092]

La prudence du géant allemand rejoint celle affichée par ArcelorMittal ISPA.AS, numéro un mondial du secteur, un peu plus tôt cette semaine lorsqu'il a annoncé que la reprise serait modeste sur ses marchés, avec certes davantage de livraisons mais avec des prix moins élevés début 2010. [ID:nLDE61905M]

Eurofer, la fédération des sidérurgistes européens, a de son côté annoncé au début du mois que le secteur européen de l'acier se redresserait lentement grâce à l'amélioration des perspectives de l'industrie automobile et de l'ingénierie, et ce malgré des difficultés persistantes dans le secteur de la construction.

A 12h10 GMT, le titre gagnait 1,97%, contre un recul de 1,8% affiché par l'indice DJ Stoxx du secteur .SXPP.

Marilyn Gerlach, version française Nicolas Delame et Alexandre Boksenbaum-Granier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below