11 février 2010 / 18:07 / dans 8 ans

LEAD 1 A400M - Nouveaux progrès dans les discussions /Sources

* Accord en vue la semaine prochaine

* Les dernières heures devraient être les plus difficiles

par Matthias Blamont et Tim Hepher

PARIS, 11 février (Reuters) - Les Etats clients de l‘A400M et les dirigeants d‘EADS EAD.PA ont encore rapproché leurs positions sur le financement du programme ces derniers jours et espèrent enfin parvenir à un accord la semaine prochaine, ont déclaré à Reuters jeudi quatre sources proches du dossier.

Les sept pays de l‘Otan à l‘origine du lancement de l‘avion de transport militaire négocient depuis plusieurs mois avec les dirigeants du géant d‘aéronautique et de défense et de sa division Airbus le partage de surcoûts estimés à 55% du budget initial.

Le développement des 180 premiers A400M était évalué à 20 milliards d‘euros mais il pourrait nécessiter 11 milliards d‘euros d‘investissements supplémentaires.

“Nous avons dépassé le stade conflictuel”, a déclaré une source qui a demandé à ne pas être identifiée.

Une autre source a ajouté qu‘un accord “approchait” et que les dernières heures de discussions seraient compliquées compte tenu du fait que les deux parties abordent désormais les points cruciaux de la négociation.

Deux sources ont ajouté qu‘un accord était possible la semaine prochaine.

Un porte-parole d‘EADS s‘est refusé à tout commentaire.

INTIMIDATIONS

EADS, qui a surtout à coeur de préserver ses grands programmes d‘avenir, notamment celui de l‘avion long courrier A350 XWB, veut aboutir le plus vite possible afin de présenter une photographie claire de ses comptes lors de la publication de ses résultats annuels le 9 mars.

A ce jour, le groupe a déjà passé 2,4 milliards d‘euros de “provisions A400M”.

Les Etats clients veulent de leur côté éviter de se montrer trop lâches vis-à-vis de leurs opinions publiques mais ont également la préoccupation de garantir la pérennité d‘un projet structurant pour l‘industrie européenne de défense qui assure près de 10.000 emplois.

Plus tôt dans la journée, un porte-parole d‘Airbus a renouvelé sa menace de réduire l‘exposition financière du constructeur au programme A400M si aucun accord sur le financement n’était trouvé dans les prochains jours. (Plus de détails [ID:nLDE61A0RN])

Lors de la publication des résultats commerciaux d‘Airbus le 12 janvier, le président exécutif d‘EADS, Louis Gallois, avait souligné que son groupe consacrait 100 à 150 millions d‘euros à l‘A400M. [ID:nLDE60A2B0]

Les détails des dernières réunions sur le programme n‘ont pas été communiqués. Les Etats clients ont néanmoins confirmé être disposés à prendre en charge une part significative des surcoûts et à octroyer jusqu’à 1,5 milliard d‘euros à Airbus, sous la forme d‘avances remboursables dont les modalités doivent encore être précisées.

La première livraison de l‘A400M n‘est pas programmée avant 2013. (Matthias Blamont, Tim Hepher, Dave Graham, édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below