11 février 2010 / 10:41 / il y a 8 ans

LEAD 1 Diageo - Bonus et changes pèsent sur les semestriels

* Le groupe évoque un début de reprise

* BPA semestriel de 44,2 pence, sous le consensus

* Prévision annuelle de rex confirmée

* L'action perd plus de 2%

par David Jones

LONDRES, 11 février (Reuters) - Diageo (DGE.L), le numéro un mondial des spiritueux, a évoqué jeudi un début de reprise de ses marchés et dit s'attendre à un retournement en milieu d'année après la publication de résultats semestriels grevés par les bonus et la hausse de la livre sterling.

Le groupe britannique, qui possède entre autres la vodka Smirnoff, le whisky Johnnie Walker et la bière Guinness, a fait état d'une hausse de 5%, inférieure aux attentes, de ses bénéfices sur la période juillet-décembre. Un résultat sanctionné en Bourse par une nette baisse de son action.

Le directeur général, Paul Walsh, a expliqué que le groupe se trouvait au premier stade de la reprise et observait des signes encourageants sur les marchés émergents.

Son chiffre d'affaires a enregistré une croissance organique de 2% sur le trimestre à fin décembre, après une baisse de 6% sur le trimestre précédent.

Le bénéfice courant par action du premier semestre de l'exercice fiscal ressort à 44,2 pence, alors que le consensus le donnait à 46,2 pence, contre 41,9 pence un an plus tôt.

L'acompte sur dividende est augmenté de 5% à 14,6 pence.

"Nous nous attendons à un retournement au second semestre (à fin juin) avec une croissance à la fois du chiffre d'affaires et du résultat. Les signes encourageants ne sont pas généralisés mais il y a des signes montrant un redressement de la croissance", a dit le directeur financier, Nick Rose, lors d'une téléconférence.

Vers 10h35 GMT, l'action Diageo cédait 3% à 994 pence alors que l'indice DJ Stoxx paneuropéen de l'alimentation et des boissons .SX3P progressait de 0,65%.

Matthew Webb, analyste de Cazenove, a réduit de 2% son estimation de bénéfice pour l'ensemble de l'exercice à fin juin, à 71 pence, pour prendre en compte un impact réduit des fluctuations de change.

Diageo, comme son grand rival français Pernod Ricard (PERP.PA), a souffert de la crise mondiale et du mouvement de déstockage aux Etats-Unis début 2009 mais tous deux espèrent bénéficier du début de reprise.

Le britannique a réaffirmé jeudi son objectif d'une croissance inférieure à 5% de son bénéfice d'exploitation sur l'exercice. Sur cette base, Pernod vise une hausse de 1% à 3%.

Le mois dernier, le groupe français a fait état d'une baisse estimée à 3% de son chiffre d'affaires organique au premier semestre de l'exercice. (voir [ID:nLDE60D1U7])

Pernod Ricard doit publier ses résultats semestriels détaillés le 18 février.

Version française Marc Angrand, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below