11 février 2010 / 06:40 / dans 8 ans

LEAD 3 Credit Suisse confiant pour 2010 après un tassement au T4

* Bénéfice net de 793 mlns de francs au T4 (E540,75 mlns)

* Charges de 660 millions de francs avant impôts

* Dividende de 2 francs au titre de 2009

* Le premier trimestre 2010 a bien démarré

(Actualisé avec commentaires d‘analystes, cours de Bourse)

par Pascal Schmuck

ZURICH, 11 février (Reuters) - Credit Suisse Group CSGN.VX a renoué comme prévu avec les profits en 2009, bien que le rythme de sa croissance se soit tassé lors du dernier trimestre, et la première banque helvétique se montre confiante pour l‘exercice en cours.

Credit Suisse a enregistré un bénéfice net de 6,72 milliards de francs suisses en 2009 (4,58 milliards d‘euros) après une perte nette de 8,22 milliards en 2008, et le quatrième trimestre s‘est soldé par un résultat positif de 793 millions après une perte de 6,02 milliards un an plus tôt.

La banque avait toutefois signé un bénéfice de 2,35 milliards au troisième trimestre. Le ratio des fonds propres de base (tier 1), qui avait alors atteint 16,4%, s‘est effrité à 16,3% fin décembre.

“Nous avons très bien commencé le premier trimestre 2010, avec de fortes activités clientèle. Depuis la crise, le volume de transactions en gestation et l‘afflux net de nouveaux capitaux n‘ont jamais été aussi importants qu’à présent”, a déclaré le directeur général Brady Dougan, cité dans le communiqué.

“Nous sommes confiants quant à nos perspectives pour 2010”, a-t-il poursuivi, se disant “convaincu que le Credit Suisse est bien placé pour réussir, dans l‘optique des mesures de réglementation actuellement débattues”.

Dans l‘activité Banque privée, les afflux nets d‘argent se sont élevés à 6,4 milliards de francs lors du dernier trimestre, contre 13,1 milliards lors des trois mois précédents. Credit Suisse fait état de sorties nettes de 5,6 milliards en raison de l‘amnistie fiscale en Italie.

Les analystes prévoyaient un bénéfice net annuel de 7,24 milliards et un trimestriel de 1,31 milliard. Les afflux nets étaient attendus à 8 milliards dans la banque privée pour les trois derniers mois de l‘exercice écoulé.

La banque d‘investissement a enregistré un bénéfice net avant impôts de 6,8 milliards de francs sur l‘année et de 1,03 milliard pour le trimestre, contre 1,7 milliard pour la période de juillet à septembre.

“A l‘instar de ses pairs, Credit Suisse a accusé un ralentissement notable dans sa banque d‘investissement”, souligne Christian Stark, analyste chez Cheuvreux.

LES ANALYSTES S‘INTERROGENT

Le conseil d‘administration proposera à l‘assemblée générale le versement d‘un dividende en espèces de deux francs par action au titre de l‘exercice écoulé.

Credit Suisse explique que l‘année sous revue a été impactée par des charges nettes de valeur sur sa dette de 300 millions de francs avant impôts en raison d‘un resserrement des écarts de crédit.

La banque avait inscrit en décembre une charge de 445 millions de francs, soit 360 millions après impôts, en raison d‘une amende écopée aux Etats-Unis.

Washington lui reprochait d‘avoir mis au point un système destiné à permettre à des pays sous le coup de sanctions économiques d‘accéder aux marchés américains.

Sans ces effets exceptionnels, le bénéfice net après impôts se serait élevé à 1,4 milliard de francs, souligne Credit Suisse.

Les analystes déplorent que les objectifs n‘aient pas été atteints, ainsi que la baisse de performance sur un trimestre.

“Il ne reste plus qu’à savoir si c‘est un ralentissement saisonnier ou non”, s‘interroge Andreas Venditti à la Banque cantonale de Zurich.

“Les afflux nets sont également décevants, mais n‘ont rien à voir avec le désaste d‘UBS UBSN.VX”, commente Peter Thorne, chez Helvea. Il ajoute que Credit Suisse a un potentiel “mais les incertitudes sont tellement grandes, aussi bien pour la banque d‘investissement que pour la banque privée, que ce potentiel aura de la peine à se concrétiser dans un futur proche”.

“Malgré sa prime vis-à-vis du secteur, le titre reste un des favoris parmi les banques européennes”, tempère Dirk Becker, chez Kepler Capital Markets.

L‘action Credit Suisse prenait 0,8% à 46,49 francs en Bourse en fin de matinée, alors que l‘indice sectoriel européen .SX7P cédait 0,36%.

Voir aussi:

* Credit Suisse - Bonus moyen de 98.000 euros au titre de 2009 [ID:nLDE61A09R]

* Les résultats publiés le 9 février par UBS [ID:nLDE6180O8]

Edité par Silke Koltrowitz

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below