February 10, 2010 / 9:30 AM / 7 years ago

Banques - Nordea rate le consensus au T4, SEB le dépasse

4 MINUTES DE LECTURE

* Résultat opérationnel de 592 millions d'euros pour Nordea au T4 contre 626 millions attendu

* Résultat opérationnel de 564 millions de couronnes suédoises contre 330 millions prévu pour SEB

STOCKHOLM, 10 février (Reuters) - Nordea (NDA.ST) , la première banque scandinave par la capitalisation boursière, a fait état mercredi d'un résultat opérationnel inférieur aux attentes au quatrième trimestre et s'est montrée prudente pour 2010.

Au contraire, le groupe bancaire suédois SEB a dégagé un résultat meilleur que prévu grâce au redressement de ses activités dans les pays baltes.

Nordea, pourtant moins exposée que SEB ou Swedbank aux pays baltes particulièrement éprouvés par la récession mondiale, a prévenu que ses résultats ajustés du coût du risque seront inférieurs cette année à ceux de 2009.

"Les pertes sur le portefeuille de prêts pourraient rester à un niveau élevé en 2010, car il est difficile de prévoir quand elles commenceront à diminuer", a prévenu la banque dans un communiqué.

Les revenus des opérations de marché et de trésorerie seront aussi plus faibles cette année, ce qui pèsera sur les résultats, a-t-elle ajouté.

Le résultat opérationnel pour le quatrième trimestre est ressorti à 592 millions d'euros contre une moyenne des prévisions des analystes interrogés par Reuters de 626 millions et un résultat de 781 millions un an auparavant.

SEB a quant à elle dégagé un résultat opérationnel de 564 millions de couronnes suédoises (55,25 millions d'euros) contre 330 millions attendus selon le consensus des analystes et 4,03 milliards un an auparavant.

La banque a surpris le marché en annonçant le paiement d'un dividende d'une couronne par action alors que les analystes s'attendaient à ce qu'elle n'en verse pas au titre de l'exercice 2009.

"Nous constatons une nette amélioration dans les pays baltes", a déclaré la présidente de la banque Annika Falkengren, ajoutant : "Avec un bilan renforcé nous allons investir dans la croissance de nos métiers, en particulier dans la banque d'affaires dans les pays scandinaves et en Allemagne".

Les banques scandinaves entament un redressement à la faveur de la reprise économique mondiale après avoir essuyé de lourdes pertes sur leurs portefeuilles de prêts occasionnées par les difficultés des pays baltes où elles étaient souvent très engagées. Swedbank, qui a annoncé mardi une perte au titre de l'exercice 2009, a dit s'attendre à renouer avec les bénéfices en 2010.

Bureau de Stockholm, Marc Joanny pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below