February 10, 2010 / 6:45 AM / 7 years ago

LEAD 4 PSA vise un Rex courant positif au S1,prudent sur l'année

6 MINUTES DE LECTURE

* Perte nette de 1.161 millions d'euros en 2009

* Amélioration sensible de la performance au S2

* Le marché européen devrait baisser de 9% en 2010, visibilité réduite sur la fin de l'année

* Le titre sous-performe nettement le marché

(Actualisé avec conférence de presse, cours et précisions)

par Gilles Guillaume

PARIS, 10 février (Reuters) - PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA) compte sur ses réductions de coûts et ses nouveaux modèles pour renouer avec un bénéfice opérationnel courant au premier semestre d'une année 2010 qui s'annonce toujours incertaine, après un exercice 2009 marqué des pertes historiques.

Le constructeur automobile a accusé l'an dernier une perte opérationnelle courante de 689 millions d'euros, contre un bénéfice de 550 millions en 2008. Sa perte nette ressort à 1,161 milliard d'euros, la plus lourde que le groupe ait connue depuis au moins 20 ans.

"Dans la mesure où la fin de l'année 2010 sera une conjonction de début de reprise économique, d'arrêt des primes avec un certain nombre d'incertitudes sur la fin des différents schémas de primes à la casse, nous avons préféré limiter notre engagement sur le premier semestre", a précisé le président du directoire de PSA, Philippe Varin, au cours d'une conférence de presse.

La prudence affichée par le deuxième constructeur automobile européen a déçu les analystes.

Vers 13h45, l'action perd 2,4% à 21,77 euros, sous-performant l'indice DJ Stoxx des valeurs automobiles européennes .SXAP qui gagne à la même heure 1,6%.

"Les résultats sont globalement en ligne avec les attentes, mais le chiffre d'affaires dans l'automobile au second semestre est un peu décevant", note Eric-Alain Michelis, analyste du secteur à la Société générale. "En ne donnant une prévision que pour le 1er semestre 2010, le groupe fait le minimum et joue la prudence."

Depuis le début de l'année, le titre a perdu 8% environ, après un bond d'environ 95% sur l'ensemble de 2009.

Un Exercice Contraste

L'année 2009 restera marquée par les lourdes pertes annoncées au premier semestre, au plus fort de la crise, et par une nette amélioration de la performance au second semestre, sous l'effet conjugué des réductions de coûts et du rebond spectaculaire des ventes grâce aux primes à la casse.

PSA a ainsi renoué avec un bénéfice opérationnel courant de 137 millions d'euros sur la deuxième partie de l'année, alors qu'il visait seulement l'équilibre après une perte de 826 millions au premier semestre.

Les charges opérationnelles non courantes sont liées pour l'essentiel à la restructuration de PSA et de Faurecia. Le constructeur a notamment prolongé jusqu'en mars 2010 son plan de départs volontaires et estime que son effectif devrait baisser de 2.000 cette année, grâce au plan et aux départs naturels.

En 2009, PSA a réduit ses effectifs de 6.800 personnes.

Le chiffre d'affaires a reculé de 10,9% sur l'exercice à 48.417 millions d'euros, contre 47.834 millions attendu selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. D'un semestre sur l'autre, il augmente de 2,6%, après une chute de 21,8%, a contrario de la saisonnalité habituelle de l'activité puisque la deuxième partie de l'année est habituellement plus faible que la première dans l'industrie automobile.

Des quatre grandes divisions de PSA, le pôle automobile est toutefois le seul à ne pas avoir renoué avec un bénéfice courant au second semestre 2009.

"Les résultats de Faurecia (EPED.PA) confirment son redressement, Gefco (logistique) a bien rebondi, la banque (PSA Finance) a réalisé une solide performance, notre principal challenge concerne donc la division automobile", a ajouté Philippe Varin.

Strategie Intacte

S'il estime qu'un point bas a été touché au premier semestre, celui qui a pris les rênes de PSA en juin dernier s'attend à ce que les conditions de marché restent difficiles en 2010, avec un marché européen en baisse de 9%."

Dans ce contexte, il mise sur le plan de performance de 3,3 milliards d'euros sur trois ans annoncé à l'automne dernier pour réduire encore les coûts, et sur l'offensive du groupe en matière de nouveaux modèles pour gagner des parts de marché.

En Chine, où PSA vient de lancer la 408, une grande berline conçue sur mesure pour le marché local, le groupe compte vendre plus de 350.000 voitures en tout cette année, contre 270.000 en 2009. Sur les marchés plus matures, il mise sur les modèles à faible émission et compte vendre cette année en Europe 100.000 modèles supplémentaires émettant moins de 120 grammes de CO2 au kilomètre.

PSA visait aussi pour 2009 un free cash flow positif et une baisse de son endettement. Le premier est ressorti à 809 millions d'euros, permettant au groupe de réduire sa dette à 1,99 milliard d'euros au 31 décembre contre 2,9 milliards un an plus tôt.

Avec Helen Massy-Beresford, édité par Jean-Michel Bélot et Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below