9 février 2010 / 17:26 / il y a 8 ans

LEAD 1 Havas - Recul du CA nettement plus réduit que prévu au T4

* Revenu en repli organique de 4,4% au T4 (-6,6% attendu)

* Revenu de E1.441 millions en 2009, en ligne avec le consensus

* Gains de budgets nets E1.270 mlns d'euros en 2009

PARIS, 9 février (Reuters) - Havas EURC.PA a annoncé mardi un recul bien moins marqué que prévu de son revenu en données organiques au quatrième trimestre, marquant une embellie bienvenue après les neuf premiers noirs de 2009.

Le sixième groupe publicitaire mondial, le premier du secteur à publier ses chiffres, ne fournit pas d'estimation sur ses résultats annuels qu'il publiera le 23 mars après Bourse.

Havas, dont Vincent Bolloré est le président et le premier actionnaire avec 32,9% du capital, a réalisé un revenu de 1.441 millions d'euros en 2009, en ligne avec le consensus de StarMine, filiale de Thomson Reuters.

Le groupe a nettement réduit la décroissance organique de son revenu au quatrième trimestre, ramenée à 4,4% alors que les six analystes interrogés par la rédaction de Reuters anticipaient un recul de 6,6%.

Havas a vu son revenu annuel reculer de 7,9% en données organiques - contre un recul de 8,5% attendu par les analystes. L'année 2009 a été marquée par une dégradation historique du marché publicitaire mondial, attendue à 10,2% par ZenithOptimedia (groupe Publicis).

Havas, qui a subi la perte du budget Carrefour (CARR.PA) au profit de Publicis, a enregistré pour 1.270 millions d'euros de gains de budgets nets l'année dernière, à la faveur de l'obtention de contrats notamment avec EDF (EDF.PA) et Peugeot (PEUP.PA).

Le groupe souligne que la part de son revenu dans le numérique, à plus forte croissance, est passée de 9% en 2006 à plus de 16% en 2009 et devrait atteindre près de 20% en 2010.

L'Amérique du Nord, qui représente plus d'un quart du revenu total, a mieux résisté au quatrième trimestre que l'Europe, avec un recul limité à 0,7% contre 7,3%. Le Vieux continent a pâti d'une forte baisse au Royaume-Uni, malgré une relative bonne résistance de la France (-1,9%).

Seule l'Amérique latine affiche une croissance organique positive, notamment grâce aux performances du Brésil.

L'américain Omnicom (OMC.N), numéro deux mondial en termes de chiffre d'affaires, emboîtera le pas à Havas mercredi, tandis que Publicis, le numéro quatre, publiera ses résultats la semaine prochaine.

Vincent Bolloré détient également 29,2% de l'agence britannique d'achats d'espaces Aegis AEGS.L.

L'action Havas a clôturé en baisse de 1,43% à 2,891 euros mardi, donnant une capitalisation de 1,24 milliard d'euros.

Cyril Altmeyer, édité par Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below