February 9, 2010 / 6:05 AM / 7 years ago

LEAD 3 Faurecia compte renouer avec les bénéfices en 2010

6 MINUTES DE LECTURE

* Perte nette de 433,6 millions d'euros en 2009

* Vise une marge opérationnelle de plus de E200 mlns en 2010

* Attend une poursuite de la reprise de la production auto mondiale au S1

* Rechute de 12% du marché européen possible au S2

* Les réductions de coûts vont continuer

(Actualisé avec commentaire d'analyste, cours de Bourse)

par Gilles Guillaume

PARIS, 9 février (Reuters) - Faurecia (EPED.PA) compte renouer avec les bénéfices cette année après une année 2009 contrastée et réduire encore ses coûts pour parer au risque de dégradation du marché automobile européen au second semestre.

L'équipementier, qui sera détenu à 57,4% par PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA) après l'opération de rachat de la société américaine Emcon, a ouvert mardi le bal des résultats dans le secteur automobile français. Il a réduit sa perte nette en 2009 ramenée à 433,6 millions d'euros, part du groupe, contre une perte de 574,8 millions en 2008.

Son chiffre d'affaires annuel s'est contracté de 22,2% à 9,29 milliards d'euros, une baisse d'activité surtout imputable à la première partie de 2009 puisqu'au second semestre les ventes ont nettement moins reculé (-8,3%).

Le contraste qui a marqué l'année écoulée se retrouve aussi au niveau du résultat opérationnel: celui-ci est négatif à hauteur de 91,7 millions d'euros en 2009, mais positif à hauteur de 95,6 millions au second semestre.

Le consensus réalisé par Starmine, une filiale de Thomson Reuters, tablait en moyenne pour 2009 sur une perte nette de 438,7 millions d'euros, un résultat opérationnel de -246,1 millions et sur un chiffre d'affaires de 9,543 milliards.

Un Rebond De 4% Du c.A. Attendu

"Ce redressement par rapport au second semestre de 2008 (...) résulte de l'effet positif des réductions de coûts de Challenge 2009 qui s'élèvent à 257 millions d'euros sur le semestre", précise Faurecia dans un communiqué.

Il prévoit une nouvelle réduction des coûts fixes, sur laquelle il ne donne pas de précision chiffrée, et compte améliorer encore la rentabilité moyenne de ses programmes, notamment dans leur phase de développement.

Il attend de ces mesures, ainsi que de l'amélioration de l'activité prévue au premier semestre 2010, une marge opérationnelle supérieure à 200 millions d'euros sur l'ensemble de l'année en cours.

Faurecia accuse des pertes nettes annuelles depuis 2005. Dans une interview à la Tribune, son PDG Yann Delabrière dit mardi tabler sur un retour à un bénéfice net cette année. Le consensus Starmine table actuellement sur une perte nette de 80 millions d'euros en 2010.

Le leader mondial des systèmes d'échappement a supprimé 4.000 emplois en France entre juin 2008 et mars 2009 et fermé 15 sites en un an, surtout aux Etats-Unis.

Il estime que la reprise de la production automobile mondiale, amorcée au second semestre 2009, devrait se poursuivre au premier semestre 2010, et vise dans ce contexte un rebond de 4% de son chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année.

Cette prévision inclut le spécialiste américain des technologies d'émission Emcon, dont Faurecia vient de boucler l'acquisition, et le fabricant allemand de pièces plastiques d'extérieur Plastal, qui rejoindra le périmètre du groupe en avril. (voir [ID:nLDE61717T]) et [ID:nLDE6122ID])

Risque De Rechute Du Marche Europeen

Mais Yann Delabrière prévient, dans La Tribune, qu'il s'attend à ce que 2010 soit à nouveau une année contrastée.

"Au premier semestre, nous prévoyons une croissance supérieure à 15%, soit +10% en Europe, +15% en Amérique du Sud, +30% en Chine, +45% en Amérique du Nord", déclare-t-il. "Pour le second semestre, en revanche, nous n'avons pas de visibilité. En accord avec les organismes de prévision, nous craignons une rechute de 12%, notamment en Europe."

Pour affronter ce risque de dégradation, Faurecia compte abaisser davantage encore son seuil de rentabilité. Après une baisse de 18% du point mort en 2009, le groupe prévoit une nouvelle réduction de 5% en 2010.

Le groupe, qui a réduit de 663 millions d'euros ses coûts sur l'ensemble de l'année contre un objectif initial de 600 millions, compte poursuivre dans cette voie cette année.

A la Bourse de Paris, l'action abandonnait 4,27% à 13,67 euros vers 12h20.

Un analyste relève que le titre est pénalisé par un chiffre d'affaires du 4e trimestre en croissance moindre que ceux de ses concurrents comme Autoliv (ALV.N) ou Johnson Controls (JCI.N). Mais il estime que les résultats du groupe n'ont rien de contrariant et que la baisse du titre est exagérée.

L'analyste estime également que Faurecia a annoncé des objectifs 2010 prudents et inférieurs à ceux de ses concurrents afin de se réserver la possibilité de les relever par la suite.

Depuis le début de l'année, le titre perd un peu plus de 10%, après avoir doublé de valeur sur l'ensemble de 2009.

Avec Florent Le Quintrec et Juliette Rouillon, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below