February 8, 2010 / 5:10 PM / 7 years ago

LEAD 2 Unibail-Rodamco - Net ralentissement prévu du BPA en 2010

6 MINUTES DE LECTURE

* BPA 2009 conforme à l'objectif du groupe (+7,1%)

* Actif net réévalué en baisse de 15,2% sur un an

* Dividende net 2009 à 8,00 euros contre 7,50 pour 2008

* La crise accélère la rénovation des centres commerciaux

par Juliette Rouillon

PARIS, 8 février (Reuters) - Le groupe franco-néerlandais Unibail-Rodamco UNBP.PA a publié lundi un bénéfice net récurrent 2009 conforme à ses objectifs et meilleur que prévu, tout en annonçant une possible stagnation de son résultat 2010.

Le leader européen de l'immobilier commercial a vu son résultat net par action progresser de 7,1% à 9,19 euros en 2009, alors qu'il avait annoncé une croissance d'au moins 7% sur l'année et que le consensus établi par Financial Europe AB pour Thomson Reuters était à 9,05 euros, en hausse 6,1%.

Pour 2010 en revanche, dans un environnement économique qui devrait rester difficile et avec une indexation des loyers "faible voire négative", le rythme de croissance de son bénéfice net récurrent devrait chuter, pour se situer entre zéro et +2%.

"2010 sera une année de transition", a déclaré le président du directoire Guillaume Poitrinal à quelques journalistes, lors d'une conférence téléphonique de présentation des résultats.

Les analystes s'attendaient à un objectif de croissance du BPA 2010 en net recul par rapport à 2009, compte tenu notamment d'un indice moyen servant de base pour l'évolution des loyers proche de zéro, alors qu'il était en hausse sensible en 2009.

Pour compenser la tendance à la baisse de la consommation et des loyers, le groupe immobilier est disposé à réaliser de nouvelles acquisitions de grands centres commerciaux en Europe, à l'image du rachat annoncé vendredi dernier, pour 715 millions d'euros, de la société Simon Ivanhoé. [ID:nLDE61416A]

"Si nous trouvons des opportunités de ce type, nous n'hésiterons pas", a déclaré Guillaume Poitrinal, soulignant toutefois que ce genre d'actifs à vendre était en nombre limité.

Unibail-Rodamco, dont le ratio dette/valeurs des actifs est jugé très confortable pour son secteur, à 32% fin 2009 et à 34% après l'opération Simon Ivanhoé, s'estime "idéalement positionné pour saisir les meilleures opportunités d'acquisitions".

Actifs Jumbo

Face à la crise et à la concurrence d'internet, le groupe compte également rénover en profondeur, sur quatre ou cinq ans, la moitié de ses très grands centres commerciaux, appelé "actifs jumbo", qui attirent plus de sept millions de visites par an.

"Nous allons réaménager ces grands centres, dont beaucoup ont été créés il y a 30 ou 40 ans et nous profiterons de ces grands programmes de rénovation et d'extension pour y introduire de nouveaux locataires", a déclaré à la presse Guillaume Poitrinal. "La crise rend la restructuration des centres commerciaux plus urgente et plus facile aussi. C'est plus facile de demander à un locataire à faible performance de partir."

"Nous profitons de la crise pour accélérer cette métamorphose", a-t-il ajouté, citant "Les Quatre Temps" à La Défense, le "Forum des Halles" ou "La Maquinista" à Barcelone.

Le "pipeline" de projets de développement atteint 5,6 milliards d'euros, dont 850 millions déjà investis, a-t-il dit.

Par ailleurs, avec la baisse des prix immobiliers, l'actif net réévalué du groupe foncier fin 2009 ressortait à 128,20 euros par action, en baisse de 2,7% par rapport au 30 juin et de 15,2% par rappport à fin 2008. Le consensus était à 130 euros.

Toutefois, a noté Guillaume Poitrinal, la baisse des prix a été surtout concentrée sur le premier semestre et on a constaté "beaucoup plus d'appétit des investisseurs" pour les actifs immobiliers et une stabilisation des valeurs au second semestre.

Le chiffre d'affaires annuel du groupe a atteint 1.257 millions d'euros, soit une croissance organique de 4%, dont 942 millions de loyers dans ses centres commerciaux (+3,9%), 220 millions de loyers de ses bureaux (-3,0%) et 96 millions de chiffre d'affaires de son activité congrès et expositions.

Le dividende net distribué pour l'exercice 2009 a été fixé à 8,00 euros, contre 7,50 euros au titre de 2008.

La seule foncière européenne à figurer dans l'EuroStoxx 50 .STOXX50E, avec une capitalisation de 14,3 milliards d'euros, a terminé en baisse de 1,38% en Bourse de Paris à 154,00 euros avant la publication de ces chiffres, stable depuis début 2010.

La surcote par rapport à son ANR se situe à plus de 20%, contre une décote de 18% au 30 juin et 37% fin 2008.

Plus de détails sur le CA des commerçants [ID:nLDE6172FV]

Juliette Rouillon, édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below