CONSENSUS Renault dans le rouge en 2009 mais bénéficiaire au S2

lundi 8 février 2010 16h47
 

 PARIS, 8 février (Reuters) - Renault (RENA.PA: Cotation). Résultats 
2009 (en millions d'euros).
 Date et heure de publication: jeudi 11 février à 7h45,
conférence de presse à 10h15.
Consensus pondéré Starmine, filiale de Thomson Reuters,
calculé à partir des estimations de 24 analystes pour le CA, 13
pour le résultat opérationnel et 20 pour le net.
     
             CA          Ebit               Net
           33.406        -561             -2.570 
2008:         37.791        -117                571
Variation    -11,6%         n.s.               n.s.
 (n.s. = non significatif)
 
 ACTIVITE :
 Onzième constructeur automobile mondial en 2008 et quatrième
avec son partenaire japonais Nissan (7201.T: Cotation)
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIETE :
 * Renault compte générer un cash flow positif en 2009.
 * Le groupe s'attend à ce que le premier trimestre 2010,
voire les deux premiers trimestres, restent sur les mêmes
tendances que la fin de l'année dernière grâce à l'effet retardé
du bond des commandes enregistré en prévision de la réduction de
la prime à la casse.
 * Le marché automobile européen devrait baisser de 8% à 10%
en 2010, selon le constructeur au losange.
 CE QUE LE MARCHE ATTEND :
 1 - Le consensus signifie que le résultat d'exploitation et
le net de Renault devraient se situer dans le vert au second
semestre 2009, après les lourdes pertes accusées sur la première
partie de l'année écoulée, confirmation du rebond observé depuis
l'été.
 2 - Un point sur le "mix produit" et les marges, notamment
au vu du succès des famille Mégane et Dacia (Logan). Le groupe
Renault doit lancer six nouveaux modèles en 2010.
 3 - Des précisions sur une année qui s'annonce encore
contrastée pour le secteur. Au-delà des interrogations qui
entourent toujours le second semestre 2010, Renault pourrait
retrouver l'équilibre sur l'exercice grâce à la contribution de
Nissan.
 4 - Un point sur les perspectives des nouveaux marchés
(Russie, Brésil, Maroc et Inde), sur un éventuel début de
production en Chine et sur les alliances potentielles, comme
avec Daimler (DAIGn.DE: Cotation).
 (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)