8 février 2010 / 07:39 / il y a 8 ans

LEAD 2 Xstrata-Reprise du dividende, perspectives encourageantes

* Versera un dividende de 8 cents par titre fin mai

* Bénéfice annuel en baisse de 41%

* Un rapprochement avec Glencore créerait de la valeur, mais aucune discussion n'a eu lieu sur ce sujet

par Eric Onstad

LONDRES, 8 février (Reuters) - Le groupe minier anglo-suisse Xstrata XTA.L a annoncé lundi la reprise du versement d'un dividende après avoir livré des prévisions encourageantes pour le secteur des métaux qui devrait, selon lui, bénéficier d'une hausse de la demande à moyen terme.

Cette annonce a surpris les analystes et profite au cours de son action à la Bourse de Londres où elle gagnait 1,18% à 961,2 pence à 11h30 GMT, surperformant l'indice S&P des ressources de base .SXPP qui prenait 0,44% au même moment.

"La décision du groupe de reprendre le versement du dividende est la preuve de l'accroissement de la confiance du conseil d'administration vis-à-vis de ses perspectives", note Liberium Capital qui confirme qu'il reste à l'achat sur le titre Xstrata.

"Nous continuons de penser que Xstrata est bon marché."

Xstrata, numéro un mondial de l'exportation de charbon vapeur, utilisé dans les centrales électriques, versera fin mai coupon de 8 cents par action, mais il n'exclut pas de le relever.

Le groupe estime que l'Asie sera la source la plus importante de demande dans le secteur des métaux alors que la reprise dans les pays riches est incertaine.

"La croissance économique et la demande en provenance des pays industrialisés devrait se poursuivre", écrit Mick Davis dans un communiqué. "Les perspectives à moyen terme sont très encourageantes."

Pour 2009, le groupe accuse une chute de 41% de son bénéfice net hors éléments exceptionnels et opérations cédées à 2,77 milliards de dollars en raison de la baisse du prix des métaux.

Ce chiffre est conforme aux attentes. Les analystes interrogés par Reuters I/B/E/S tablaient sur un profit de 2,76 milliards de dollars.

Le chiffre d'affaires a reculé de 16% à 23,5 milliards de dollars.

Mick Davis, directeur général de Xstrata, a en outre déclaré à Reuters que si aucune discussion n'avait eu lieu sur une possible fusion avec son actionnaire principal Glencore, un tel rapprochement créerait de la valeur.

Le négociant suisse en matières premières, qui détient 35% de Xstrata, a dit en décembre avoir la capacité de s'introduire en Bourse et qu'un rapprochement avec un autre groupe était possible.

Mick Davis a souligné ne pas savoir à quel groupe Glencore faisait référence, d'autant qu'il n'avait eu aucune discussion sur un rapprochement de Xstrata et Glencore, mais il a ajouté: "Clairement, quand on associe une grande maison de négoce et un grand groupe minier, il y a un potentiel de création de valeur."

"Mais il y a une quantité d'autre question auxquelles il faut réfléchir lorsque l'on parle d'une telle association. Spéculer sur ce genre de chose alors qu'il n'y a rien sur la table n'est pas très sensé", a-t-il ajouté.

Eric Onstad, version française Danielle Rouquié et Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below