CONSENSUS Unibail - Le marché attend un ANR à 130 euros fin 2009

vendredi 5 février 2010 17h49
 

 PARIS, 5 février (Reuters) - Unibail-Rodamco UNBP.PA.
Résultats de l'exercice 2009, en millions d'euros.
 Date et heure de publication: lundi 8 février, après Bourse.
 Conférence téléphonique 18h00, conférence analystes 18h30.
(Consensus établi par Financial Europe AB pour le compte de
Thomson Reuters, nombre d'analystes interrogés: 6)
                 Net récurrent    BPA récurrent    ANR/action
                (mlns d'euros)      (euros)         (euros)
 Moyenne           902               9,04             130
 Médiane           833               9,04             130
 Maximum         1.189               9,22             136
 Minimum           812               8,81             125
------------------------------------------------------------------Exercice 2008:        777               8,52             151
Variation:          +16,1%             +6,1%            -13,9%
 
 ACTIVITE: Leader européen de l'immobilier commercial,
spécialiste des grands centres commerciaux tels que "Le Forum
des Halles" à Paris ou "Les Quatre Temps" à La Défense.
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIETE:
 Unibail-Rodamco, qui avait annoncé fin octobre une
progression de 4,4% de son chiffre d'affaires sur les neuf
premiers mois de l'année, a confirmé ses objectifs 2009.
 A la fin du premier semestre, son ANR était de 131,70 euros.
 Le groupe attend une croissance d'au moins 7% de son
bénéfice par action 2009, un chiffre en retrait par rapport à
son objectif de hausse de 10% par an annoncé avant la crise.
 
 CE QUE LE MARCHE ATTEND:
 1 - Des précisions sur les actifs rachetés à Simon Property
et la Caisse des Dépôts du Québec, notamment sur les loyers par
actif et leur potentiel de hausse, et sur le rendement.
L'annonce a été faite vendredi, avant les résultats de Simon.
 2 - Les perspectives de résultat net récurrent 2010. Les
analystes s'attendent à ce que le groupe annonce un objectif de
croissance en net recul par rapport à 2009, compte tenu d'une
conjoncture difficile et d'un effet de l'indexation des loyers
proche de zéro en Europe, alors qu'il était en hausse en 2009.
 3 - Des précisions sur l'évolution des loyers de ses
commerçants dans un contexte de faible consommation et l'ampleur
du mouvement de renégociation à la baisse des loyers.
 4 - Des précisions sur leur pipeline de développement et sur
leurs projets de cessions et acquisitions.
 (Juliette Rouillon, édité paar Dominique Rodriguez)