4 février 2010 / 08:55 / il y a 8 ans

LEAD 2 Santander bat le consensus mais baisse en Bourse

* Bénéfice net annuel supérieur aux attentes

* Créances douteuses à 3,24% à fin décembre contre 3,03% fin septembre

* L'action baisse à cause des craintes sur les finances publiques espagnoles

MADRID, 4 février (Reuters) - Santander (SAN.MC), la première banque de la zone euro par la capitalisation boursière, a publié jeudi des résultats meilleurs qu'attendu, soutenus par sa diversification vers des marchés dynamiques comme le Brésil et par la bonne maîtrise des créances douteuses.

Une marge nette d'intérêts solide et le contrôle des coûts ont permis au groupe, malgré la crise, de faire croître son bénéfice net de 0,7% en 2009 à 8,943 milliards d'euros, malgré 9,484 milliards de provisions pour créances douteuses.

Son ratio de créances douteuses atteignait 3,24% fin décembre contre 3,03% trois mois plus tôt, mais le directeur général, Alfredo Saenz, a déclaré que le groupe avait anticipé environ 10 milliards de provisions sur l'exercice.

BBVA, sa principale concurrente en Espagne, avait annoncé la semaine dernière une hausse plus marquée que prévu des créances douteuses, avec un ratio de 4,3% fin décembre. (Plus de détails [ID:nLDE60Q1DT])

L'action Santander était néanmoins en net recul en fin de matinée à la Bourse de Madrid, perdant 3% environ à 9,9 euros, alors que l'indice DJ Stoxx européen du secteur .SX7P cédait 2,2%.

"Il y a des craintes pour l'Espagne en général en ce moment et, en ce qui concerne Santander, certains redoutent qu'elle ne fasse pas assez pour traiter son exposition à l'immobilier", a commenté un trader madrilène.

L'ensemble des valeurs bancaires espagnoles sous-performait le secteur en raison des tensions liées à la situation des finances publiques du pays, dans le sillage de celles qui affectent déjà la Grèce et le Portugal.

Comme attendu, les résultats publiés par Santander incluent une plus-value de 1,4 milliard d'euros liée à l'introduction en Bourse de sa filiale brésilienne.

Cet élément exceptionnel compense en partie l'augmentation des provisions et la dépréciation de la participation dans le groupe immobilier Metrovacesa MVC.MC.

L'Amérique latine a contribué à hauteur de 36% au bénéfice net malgré la récession et des effets de change défavorables. Le Brésil représente à lui seul 20% du bénéfice net du groupe, contre 16% pour la Grande-Bretagne, où Santander possède désormais Abbey, Alliance & Leicester et Bradford & Bingley.

Le groupe espagnol affiche un ratio de fonds propres "core Tier 1" de 10,1% à fin décembre.

Les analystes estiment qu'il pourrait bénéficier de l'entrée en vigueur des propositions "Bâle III" sur le renforcement des fonds propres des banques.

JPMorgan juge ainsi que Santander, BBVA (BBVA.MC) et Credit Suisse CSGN.VX sont les banques les mieux capitalisées.

Judith MacInnes, version française Benoit Van Overstraeten et Marc Angrand, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below