3 février 2010 / 06:58 / il y a 8 ans

LEAD 2 Roche-Exercice 2009 et prévisions 2010 jugées décevantes

* Exercice 2009 légèrement inférieur aux attentes

* Prévisions 2010 simplement confirmées

* Le titre recule, entraînant l'indice suisse

par Pascal Schmuck

BÂLE/ZURICH, 3 février (Reuters) - Le laboratoire suisse Roche Holding ROG.VX a publié mercredi un résultat 2009 inférieur aux attentes et des prévisions sans surprise, ce qui fait reculer son cours de Bourse.

Le bénéfice net avant minoritaires a reculé de 22% à 8,51 milliards de francs suisses en 2009, indique le groupe pharmaceutique bâlois dans un communiqué, alors que les marchés en attendaient en moyenne 8,79 milliards.

Le bénéfice par titre a progressé de 10% à 12,19 francs mais les analystes espéraient 12,33 francs.

Pour 2010, le bénéfice par titre devrait toujours enregistrer une croissance à deux chiffres et la progression des ventes devrait tourner autour de 5% pour la division Pharma et le groupe.

"Notre première réaction est une légère déception. La confirmation d'une croissance pour le bénéfice par action était attendue", soulignent les analystes de Deutsche Bank dans une note.

"Les prévisions ne permettent pas de dégager un sentiment positif et nous allons abaisser nos prévisions à court terme", renchérit Martin Voegtli chez Kepler Capital Markets.

En Bourse, le bon de jouissance de Roche recule de 2,33% à 176,40 francs dans les premiers échanges pendant que l'indice européen de la branche .SXDP cède 0,78%.

DIVIDENDE PROPOSE EN HAUSSE

En 2009, le résultat opérationnel hors exceptionnels a progressé de 8% à 15 milliards, alors que le marché anticipait 15,64 milliards. La marge s'est appréciée à 30,6%, contre 30,5%.

Le chiffre d'affaires s'est accru de 8% en francs suisses et de 10% en monnaies locales à 49 milliards, restant légèrement en-deçà des 49,18 milliards attendus par les analystes.

La division Pharma y a contribué pour près de 40 milliards, en hausse de 8% sur un an et la division Diagnostics pour 10,05 milliards, en progression de 4%.

Le conseil d'administration proposera au titre de l'exercice écoulé le versement d'un dividende de six francs par action et bon de jouissance contre cinq francs précédemment.

Si la hausse des ventes de la division Diagnostics doit être nettement supérieure à celle du marché, Roche anticipe un repli des ventes de Tamiflu, de 3,2 à 1,2 milliard de francs.

Le groupe entend aussi réduire progressivement son endettement tout en maintenant sa politique de dividende. Il table sur un retour à une trésorerie nette positive pour 2015.

Roche, qui avait levé 48,2 milliards de francs sous forme d'emprunts pour l'acquisition de l'américain Genentech, en avait déjà remboursé 6,9 milliards à la fin de l'exercice écoulé.

Le groupe souligne que les dépenses de restructuration et d'intégration de l'entreprise américaine se sont élevées à 2,4 milliards de francs mais il s'attend aussi à dégager des synergies d'environ un milliard de francs par an avant impôt jusqu'en 2011.

Roche se traite 12 fois les résultats attendus en 2011, comparable à celui de son rival helvétique Novartis mais supérieur aux multiples de GlaxoSmithKline (GSK.L), Sanofi-Aventis (SASY.PA) et AstraZeneca (AZN.L).

Pascal Schmuck, édition Silke Koltrowitz et Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below