News Corp - Bénéfice en hausse avec recettes pub et "Avatar"

mardi 2 février 2010 23h56
 

NEW YORK, 2 février (Reuters) - News Corp (NWSA.O: Cotation) a fait état mardi de résultats trimstriels meilleurs que prévu à la faveur d'une reprise de ses recettes publicitaires et du succès planétaire du film "Avatar", devenu le plus gros succès commercial de l'histoire du cinéma.

Dans des échanges d'après-Bourse, le titre du groupe de médias avançait de 3,5% après avoir terminé la session régulière en hausse de 1,84% à 12,76 dollars.

News Corp, qui a également relevé son dividende de 25%, a annoncé un bénéfice net du deuxième trimestre de son exercice 2009-2010 de 254 millions de dollars, soit 0,10 dollar par action, une somme qui prend le versement de 500 millions de dollars à Valassis Communications VCI.N dans le cadre du règlement d'un différend.

Lors de la même période de l'exercice 2008-2009, le groupe avait accusé une perte nette de 6,4 milliards de dollars (2,45 dollars/action), qui s'expliquait essentiellement par d'importantes dépréciations passées sur l'acquisition de Dow Jones.

Hors les éléments exceptionnels des deux trimestres comparés, le bénéfice par action ressort à 0,25 dollar contre 0,15 dollar il y a un an et une estimation moyenne des analystes de 0,20 dollar selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a progressé de 10%, à 8,68 milliards de dollars, un niveau là aussi supérieur au consensus. Toutes les divisions du groupe ont contribué à cette hausse, y compris la presse écrite.

"Toutes les divisions ont fait mieux que prévu, le marché publicitaire a repris et l'activité journaux est probablement celle qui a réalisé la meilleure performance par rapport aux attentes", a déclaré David Joyce, analyste chez Miller Tabak.

Les activités cinéma de News Corp, propriétaire du studio Twentieth Century Fox, ont vu leur résultat opérationnel être multiplié par près de trois, à 324 millions de dollars, grâce au film "Avatar" de James Cameron, qui vient de dépasser la barre des deux milliards de dollars de recettes.

(Yinka Adegoke, version française Benoit Van Overstraeten)