LEAD 1 Vinci-CA 2009 -4,6%, carnet de commandes en hausse de 4%

mardi 2 février 2010 18h14
 

 * CA 31,9 milliards d'euros, consensus 32,04 milliards
 * L'environnement économique reste incertain
 * Le carnet de commandes donne au groupe une visibilité
au-delà de 2010
 
 par Gilles Guillaume
 PARIS, 2 février (Reuters) - Vinci (SGEF.PA: Cotation) a fait état
mardi d'une hausse de 4% de son carnet de commandes, ce qui lui
donne une visibilité au-delà de 2010 dans un environnement
économique encore incertain.
 L'année 2009 a été marquée pour le numéro un mondial du BTP
et des concessions par une baisse de 4,6% du chiffre d'affaires
consolidé à 31,9 milliards d'euros, non loin du consensus établi
par StarMine, filiale de Thomson Reuters, qui donnait 32,04
milliards d'euros sur la base des estimations de 14 analystes.
 Les deux grands métiers de Vinci ont connu des fortunes
contrastées. Dans les concessions, qui représentent une part
très minoritaire du chiffre d'affaires mais plus de la moitié du
résultat opérationnel, l'activité a enregistré une croissance de
2,4% grâce à l'embellie du trafic de voitures.
 Vinci exploite les réseaux autoroutiers ASF, Cofiroute,
Escota et Arcour, et le redressement du trafic de véhicules
légers à partir de l'été a plus que compensé la faiblesse
persistante du trafic de poids lourds, le plus affecté par le
ralentissement économique.
 
 LE TIERS DU CARNET POUR APRES 2010
 Le groupe, qui publiera ses résultats annuels complets le 3
mars, avait déclaré s'attendre à une légère hausse du chiffre
d'affaires des concessions, à une contraction limitée des marges
opérationnelles dans son pôle "contracting" (construction,
routes et énergie) et à une baisse de 6% à 7% des ventes dans
ses métiers construction et énergie.
 Le chiffre d'affaires du contracting, qui représente
l'essentiel du chiffre d'affaires mais moins de la moitié du
résultat opérationnel, a diminué de 5,7% en 2009.
 "Tout en ayant maintenu ses principes de rigueur et de
sélectivité, le groupe aborde l'année 2010 avec un carnet de
commandes de 24 milliards d'euros, en hausse de près de 4% par
rapport au 31 décembre 2008", a indiqué Vinci dans un
communiqué.
 Il ajoute que l'"environnement économique (est) encore
incertain", mais "que la part croissante des grands projets
multi-métiers, notamment à l'international, dans le transport,
l'énergie et l'environnement, allonge la durée du carnet."
 Dans le contracting, 70% du carnet de commandes global est
ainsi à réaliser en 2010, ce qui confère au groupe une
visibilité au-delà de l'année en cours.
 L'activité de la filiale de construction de routes Eurovia
s'est pour sa part stabilisée au 4e trimestre grâce aux
retombées des plans de relance engagés par les collectivités
locales. Le carnet de commandes d'Eurovia a également bondi de
24% grâce aux contrats de l'autoroute A5 en Allemagne et de la
voie express R1 en Slovaquie.
 Vinci a souligné que la part du chiffre d'affaires qu'il
réalise hors de France a continué d'augmenter, puisqu'elle a
atteint l'année dernière 38,5%, contre 37,4% en 2008. Dans le
pôle construction-routes-énergie, le poids de l'international
monte jusqu'à 44,5%.
 Avant la publication du chiffre d'affaires, l'action Vinci a
clôturé en hausse de 2,01% à 39,49 euros, donnant une
capitalisation boursière de l'ordre de 20,2 milliards d'euros.
Depuis le début de l'année, le titre est globalement inchangé
après une gain de près de 32% en 2009.
 (Édité par Cyril Altmeyer)