Toshiba maintient ses prévisions, déçoit au 3e trimestre

vendredi 29 janvier 2010 09h32
 

* Bénéfice opérationnel de Y10,22 mds au T3 (26 mds attendu) * Maintient prévisions annuelles inférieures au consensus * Le titre termine en baisse de 2,93%

TOKYO, 29 janvier (Reuters) - Toshiba (6502.T: Cotation), premier fabricant japonais de semi-conducteurs, a maintenu vendredi des prévisions annuelles inférieures au consensus après avoir publié un bénéfice d'exploitation moins élevé que prévu au titre du troisième trimestre 2009-2010.

Toshiba, qui détient la société américaine Westinghouse spécialisée dans le nucléaire, éprouve des difficultés à décrocher des contrats dans le secteur du nucléaire.

Il essaie également de développer ses activités dans les domaines des batteries lithium-ion et des réseaux d'électricité afin de compenser la volatilité des prix des semi-conducteurs.

Le deuxième fabricant mondial de mémoires flash de type NAND après Samsung Electronics (005930.KS: Cotation) a maintenu sa prévision de bénéfice d'exploitation annuel à 100 milliards de yens (794 millions d'euros), alors que les 21 analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S tablaient en moyenne sur un résultat de 136 milliards de yens.

Sur la période d'octobre à décembre, Toshiba, qui fournit des puces à Apple (AAPL.O: Cotation), a dégagé un bénéfice d'exploitation de 10,22 milliards de yens, contre une perte de 157,68 milliards lors de la période correspondante un an plus tôt. Ce résultat est toutefois inférieur au consensus des analystes qui tablaient sur 25,7 milliards.

Le groupe a fait état d'une perte nette de 10,63 milliards de yens, contre un résultat négatif de 121,1 milliards de yens un an plus tôt. Son chiffre d'affaires a progressé de 6%.

Avant la publication de ses résultats, l'action de Toshiba a terminé en baisse de 2,93%, sous-performant l'indice japonais regroupant les entreprises de la machinerie qui a abandonné 1,94%. Le titre a gagné 8,5% sur le trimestre écoulé alors que l'indice n'a progressé que de 3% dans le même temps.

(Mayumi Negishi, version française Gwénaelle Barzic)